Société

La Vierge Marie fait ses débuts sur YouTube

Article publié le 4 décembre 2009
Article publié le 4 décembre 2009
La petite ville de Knock dans l’Ouest de l’Irlande s’apprête à accueillir des milliers de pèlerins le 5 décembre prochain. Début octobre déjà, ils étaient 5000 pour assister à une « soi-disant » apparition de la Vierge Marie qui depuis est devenue un phénomène sur Internet.

Monseigneur Michael Neary ne mâche pas ses mots quand on aborde le sujet des récentes apparitions à Knock. « Ce n’est pas sain, a déclaré l’archevêque de Tuam à l’Irish Independant. Cela ne sert pas la gloire de Dieu. Ce n’est certainement pas témoigner de sa foi que de regarder des phénomènes extraordinaires. » Il y a peu de chances pour que les déclarations de Joe Coleman attirent les faveurs de l’Eglise catholique. Le guérisseur spirituel installé à Dublin s’est autoproclamé « canal divin » et a déclaré avoir été en communication avec la mère de Dieu voilà un certain temps déjà, depuis 1983 pour être plus précis. Ce n’est que récemment qu’il s’est décidé à le révéler publiquement. « Marie, a-t-il expliqué au Irish Times, a un message. Notre Mère à tous nous enjoint de revenir à l’église.Elle sapera les fondations de l’Eglise si les gens ne l’écoutent pas, de Rome jusqu’à nous, jusqu’à Knock. »

« Notre Dame, Reine d’Irlande »

« Nous avons tous vu le soleil tournoyer,les nuages se sont écartés »

Des apparitions aussi prodigieuses n’ont rien de nouveau pour ce village isolé, situé dans une des régions les moins peuplées et les plus pauvres du pays. En 1879, la ville fit les grands titres quand une douzaine de personnes assistèrent isolément à l’apparition divine de la « Sainte Famille » (la Vierge Marie, Saint Joseph et Jésus Christ) en dehors de l’église paroissiale. « Notre Dame de Knock » est rapidement devenue un site de pèlerinage majeur dans le monde, grâce à la voie ferrée toute neuve qui transporte des adeptes des quatre coins du pays venus se recueillir là où se serait produit le miracle. En outre, les visions prirent rapidement une dimension politique : les gens de la région, engagés dans une « Land War » radicale (« guerre pour la terre ») contre les propriétaires seigneuriaux anglais, envoyèrent un message de provocation à la souveraine d’alors, la reine Victoria, en donnant à l’apparition de Knock le nom de « Notre Dame, Reine d’Irlande ».

Lors du récent boom économique irlandais, Knock, suivant en cela les autres institutions religieuses du pays, a pâti d’un déclin dramatique de sa fréquentation à cause de l’image de l'Eglise catholique devenue synonyme d’escroquerie, de répression et d’abus, laissant des prêtres anxieux prêcher devant des bancs vides. Maintenant que l’économie est au plus bas, les apparitions de Knock coïncident avec un retour significatif à la foi abandonnée. A ceci près que le clergé, témoignant d’une détresse évidente, n’est pas invité à la fête. « La hiérarchie souhaite promouvoir la dévotion dans les limites de la tradition et de l’orthodoxie. Les apparitions sont une façon de contourner cela, fait remarquer le professeur Eugene Hynes, auteur de Knock, The Virgin’s Apparition in Nineteenth-Century Ireland [Knock, l’apparition de la Vierge dans l’Irlande du XIXe siècle] (Cork University Press, 2008). Cet homme de Dublin laisse entendre qu’il sait quelque chose, ce qui n’est pas sans mettre le clergé en difficulté. Il pense être le porte-parole de quelque chose de spécial. »

Téléphone et caméra

Les apparitions paranormales de la Sainte Vierge ne sont certainement pas une exception propre à l’Irlande. Des phénomènes similaires ont abondé partout en Europe, dans des endroits tels que Fatima au Portugal, Medjugorje en Bosnie-Herzégovine et, peut-être la plus connue, Lourdes en France. Cependant, c’est peut-être la première fois que de telles apparitions jouent un rôle dans la culture « people ». Le spiritualiste Joe Coleman fait son apparition à un moment où les médiums autoproclamés tels que les Britanniques Derek Acorah, Sally Morgan et l’Américain John Edwards n’ont jamais été aussi populaires. De plus, les apparitions du XXIe siècle innovent grandement dans un domaine : cette fois-ci, tout le monde a un téléphone qui fait caméra. Les vidéos des visions de Knock sur le site YouTube gagnent toujours plus en notoriété (et froissent quelques évangélistes américains qui dénoncent ces apparitions comme démoniaques). « Nous avons tous vu le soleil tournoyer, explique une femme sur la vidéo. Les nuages se sont écartés. Je l’ai déjà vu à Medjugorje. »

A en croire les prédictions de John Coleman, le petit village de Knock pourrait être débordé avec plus de 50 000 pèlerins le 5 décembre, la date de la prochaine apparition. Pour aujourd’hui, les sceptiques comme les croyants doivent se contenter d’attendre ce que la Reine d’Irlande leur réserve comme surprise.