Société

Elections polonaises: Jaroslaw Kaczynski, le candidat hamster

Article publié le 18 juin 2010
Article publié le 18 juin 2010
Un deuxième mandat de Kaczynski serait un retour au Moyen-Âge, avertit Artur Kurasinski, consultant web et fondateur de l’agence de communication polonaise Revolver Interactive. Il a donné vie aux politiquement incorrects « hamsters » sur le site qu’il a lancé en 2005. Les élections ont lieu dimanche 20 juin, deux mois après la mort du président en charge Lech Kaczynski.

cafebabel.com : Vous vous rappelez votre premier instant hamster ?

The Polish entrepeneur has co-founded at least four other websitesArtur Kurasinski : Les élections de 2005 et leur campagne très brutale ont été différentes. Tout le monde parlait de politique. Je me rappelle m’être assis autour d’une table entouré de personnes annonçant qu’ils allaient voter PiS (Loi et Justice, le parti des jumeaux Kaczynski)et d’autres ne voulant pas s’asseoir à la même table : il y avait cette profonde division.

C’était un peu du style tu es post-communiste donc tu vote libéral : tu es diabolique et anti-patriotique. De la folie ! Tout le monde pensait qu’il y aurait une guerre après les élections. Le problème est qu’en 2005 le PiS a gagné les élections parlementaires et présidentielles. Personne ne s’attendait à ce que le même parti obtienne deux postes clés. J’ai tenté de réagir à ce traumatisme ; un de mes amis m’a dit un jour qu’un des frères Kaczynski ressemblait à un hamster. C’était une situation tout droit sortie des Monthy Python, quand on s’est dit « ok, dessinons un hamster et moquons nous des Kaczynski ». C’était deux jours après les élections. Quand j’ai vu les visages satisfait du PiS à la télé j’ai pensé « y’a pas moyen ». Au bout d’un moins, chomiks.com avait plus de 100.000 visiteurs. Chaque jour je postait une nouvelle caricature de hamster et nous avions plein de commentaires. Le public a été large au long des mois, mais sans instaurer de véritable dialogue malheureusement. 

cafebabel.com : En 2007 vous fermez chomiks.com, puis vous lui donnez une nouvelle chance le 23 avril 2010. Pourquoi?

Artur Kurasinski: En 2005 les frères jumeaux avaient beaucoup de pouvoir. Ils pouvaient faire beaucoup de choses en se soutenant l’un l’autre. Après l’accident de Smolensk (le 10 avril), j’aurais préféré complètement fermer le site et ne pas faire de jugement politique sur cette tragédie. Utiliser une photo des funérailles pour ramener des lecteurs est déplorable. Le problème que traversent les médias traditionnels est qu’il est impossible de critiquer Jaroslaw à cause du drame. Sa campagne est tournée vers le passé. Mais par pitié, nous avons une crise à régler en Europe et de nombreux problèmes à régler dans notre relation avec les Etats-Unis. Comment peut-on tirer des conséquences de sa propre histoire ? Les hamsters ont du succès parce qu’ils sont cools, ils ne sont pas comme ton père. Mais j’essaie évidemment de convaincre que le PiS n’est pas un bon choix, même en 2010. D’une certaine manière je pense que je réussis parce que les jeunes en particulier sont allé voter la dernière fois et c’est quelque chose dont je suis fier.

 Vous vous moquez particulièrement du candidat présidentiel actuel Jaroslaw Kaczynski. A quoi ressemble son hamster ?

Artur Kurasinski: Le hamster de Jaroslaw Kaczynski est égoïste et a un égo surdimensionné. Une fois, il a voulu poursuivre un journal allemand qui l’avait comparé à une patate. Il n’est pas du genre à être en première ligne, plutôt à murmurer dans l’oreille de quelqu’un par derrière. Ile st très traditionaliste et refuse le changement, il soutient l’Eglise et les médias traditionnels. Mais beaucoup de personnes n’ont pas compris qu’il tirait les fils pendant la présidence de son frère. Aujourd’hui il est en première ligne.

Les frères Kaczynski ont toujours été liés à l’histoire polonaise : ils évoquaient toujours la deuxième guerre mondiale et remettaient le couvert avec l’Allemagne. Leurs arguments ont toujours été passés alors que nous voulons parler d’avenir. J’aimerais plutôt savoir comment créer une Silicone Valley en Pologne. Je vois des jeunes polonais se rendre à l’étranger travailler pour Google parce qu’ils paient bien. Ici, personne n’est intéressé pour engager ce genre de personnes. Mais tiens, parlons du passé, de la seconde guerre mondiale ou du communisme. C’est ce que propose aujourd’hui le PiS aux gens de 40 ou 50 ans.

Vous voyez la ressemblance ?

Est-ce que Bronisław Komorowski (plateforme civique, PO), le principal opposant et actuel président en charge depuis le crash de l’avion présidentiel, a un alter ego hamster sur chomiks.com ?

"Parce que la Pologne est le plus important"Artur Kurasinski : Komorowski n’a pas son propre hamster mais j’y pense ; c’est quelqu'un de très touchant. Il fait beaucoup d’erreurs. Récemment, à la mort d’un soldat polonais en Afghanistan, il a déclaré que la Pologne devait se retirer de l’OTAN, ce qui a évidemment fait la Une de tous les journaux le lendemain. Si Bronisław Komorowski gagne, ce sera à un ou deux points prêt. Kaczynski a fit son trou dans les sondages. Sa victoire serait un retour au Moyen-Âge.

Avez-vous un message personnel pour les élections du 20 juin ?

Artur Kurasinski : Allez voter. C’est votre devoir ! Si vous votez pour Kaczynski; soyez certains que c’est là ce que vous désirez. Et ne venez pas vous plaindre dans deux ou trois ans que tout est devenu pire. Parce que ça va être le cas.