Société

Égalité salariale ? Il y a une application pour ça

Article publié le 15 avril 2014
Article publié le 15 avril 2014

Le lundi 7 avril, journée de l’égalité salariale, le ministère des Droits des femmes a lancé l’application Leadership pour elles « pour aider les femmes à progresser dans leur carrière ». À défaut de légiférer sur les écarts entre les salaires, le Ministère entend coacher les femmes virtuellement pour qu’elles osent enfin demander des promotions.

« Un outil in­édit, pra­tique et gra­tuit pour aider les femmes à pro­gres­ser dans leur car­rière. » C’est ainsi que le Mi­nis­tère des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeu­nesse et des Sports dé­crit l’ap­pli­ca­tion Lea­der­ship pour elles. Lan­cée le 7 avril, l’ap­pli­ca­tion a été dé­ve­lop­pée avec l’aide de l’APEC (As­so­cia­tion pour l’em­ploi des cadres) et de l’AGE­FOS PME (Fi­nan­ceur pour la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle des PME). Dis­po­nible gra­tui­te­ment sur l’Apple Store et Google Play, elle a pour but de coa­cher les femmes afin de les aider à re­trou­ver confiance en elles dans le monde du tra­vail.  

En effet le com­mu­ni­qué du Mi­nis­tère pré­cise que « les dif­fé­rences de confiance en soi entre femmes et hommes peuvent ex­pli­quer jus­qu’à 4,5 des 25 points de l’écart sa­la­rial ». Par ailleurs « les hommes sont 9 fois plus en­clins à de­man­der une aug­men­ta­tion de sa­laire que les femmes ».

Pour pal­lier à ce dés­équi­libre, l’ap­pli­ca­tion pro­pose un court test de per­son­na­lité qui per­met de si­tuer le pro­fil de l’uti­li­sa­trice. Une série d’ar­ticles  et de vi­déos sont en­suite dis­po­nibles enfin de dé­ve­lop­per le lea­der qui som­meille en chaque femme. Une so­lu­tion de for­tune quand on sait que les écarts entre sa­laires sont en­core de 24% et que seule­ment 26,9% des dé­pu­tés sont des femmes.

Après avoir pris pour la pre­mière fois des me­sures contre les en­tre­prises de plus de 50 sa­la­riés qui ne res­pec­taient pas l’éga­lité pro­fes­sion­nelle en 2013, le gou­ver­ne­ment en­tend pal­lier aux in­éga­li­tés grâce à la tech­no­lo­gie. « C’est du coa­ching pour toutes »,  a dé­claré Najat Val­laud-Bel­ka­cem, mi­nistre des Droits des Femme de­puis mai 2012. Ré­cem­ment pro­mue mi­nistre de la Ville, de la Jeu­nesse et des Sports, elle a peut être elle aussi suivi les conseils de l’ap­pli­ca­tion pour de­man­der une pro­mo­tion à Ma­nuel Valls.