Société

Donneriez-vous votre veste à Johannes ? Une campagne pour les enfants syriens

Article publié le 20 février 2014
Article publié le 20 février 2014

Pour sa nou­velle cam­pagne de ré­colte de dons, l'as­so­cia­tion SOS Chil­dren's Vil­lages a sorti une vidéo dans la­quelle un petit gar­çon tremble de froid, seul sous un arrêt de bus à Oslo. Le mes­sage est clair: si vous aidez Jo­hannes, alors pour­quoi pas les en­fants sy­riens? Parce qu'ils sont trop loin de vous? 

SOS Chil­dren's Vil­lages, une ONG in­ter­na­tio­nale, a lancé une nou­velle cam­pagne vidéo pour en­cou­ra­ger les dons en fa­veur des en­fants sy­riens. Sur la vidéo: Jo­hannes, un en­fant de 11 ans, ge­lant de froid dans la ca­pi­tale nor­vé­gienne. Si l'en­fant est en réa­lité un ac­teur face à une ca­méra ca­chée, la plu­part des pas­sants se montrent très cha­leu­reux et gé­né­reux. Même si la tem­pé­ra­ture est bien en des­sous de zéro degré, les pas­sants offrent vo­lon­tiers leurs propres vestes à un in­connu. En tout cas, si ce­lui-ci est un en­fant mort de froid. 

Cette vidéo vi­rale a pour but de sen­si­bi­li­ser le pu­blic au froid gla­cial qui sévit cet hiver en Syrie, où des mil­lions d'en­fants et de fa­milles ont dû quit­ter leurs mai­sons en lais­sant leur vie der­rière eux. On est alors en me­sure de se de­man­der: est-ce que la dis­tance est une ex­cuse assez va­lable pour que les gens soient in­dif­fé­rents face à ce pro­blème? La ré­ponse qui vient est bien sûr « non », mais la vraie ques­tion, c'est com­bien sur les 6 mil­lions de per­sonnes qui ont vu et par­tagé la vidéo de ce petit ange blond vont vrai­ment agir ? 

Cli­quez ici pour plus d'in­for­ma­tions sur la cam­pagne de SOS Chil­dren pour la Syrie.