Société

Dernières nouvelles de Bruxelles

Article publié le 7 novembre 2007
Publié dans le magazine
Article publié le 7 novembre 2007
Fuites dans les rapports sur l’adhésion des Balkans et de la Turquie, embrouille diplomatique bosniaque et ripaille institutionnalisée pour la semaine européenne de la ‘bonne bouffe’.

La semaine jaune : rien de neuf sur le front européen

Certains l’appellent la ‘semaine consacrée aux circonscriptions’, d’autres la semaine de vacances mais au Parlement européen, la 'semaine jaune’ [en opposition au rouge pour les sessions plénières et au soi-disant rose pour les semaines de discussions des commissions] a laissé les couloirs du pouvoir déserts. Les membres du Parlement sont visiblement rentrés chez eux à la rencontred e leurs électeurs ou pour fêter Halloween ? La question est la suivante : qui remarquera leur absence ?

Rapports d’adhésion : où y-a-t il un plombier polonais quand on en a besoin?

Les fuites sont nombreuses et aucun plombier n’est en vue ! Suite à des fuites, les conclusions des rapports de la Commission à propos du processus d’adhésion au club européen des pays de l’Ouest des Balkans et la Turquie ont été divulguées, avant leur présentation officielle le 6 novembre. Peut-être par peur de bouleverser une situation déjà délicate, le rapport sur la Turquie se limite à mentionner ce qui est le plus évident en notant par exemple qu’il y a eu « une nouvelle augmentation des attaques terroristes du groupe paramilitaire Kurde, le PKK ».

Le rappel de l’ambassadeur bosniaque Lidija Topic

L’ambassadeur bosniaque, Lidija Topic, un représentant pas si permanent de la Bosnie au sein de l’UE, a dû quitter Bruxelles cette semaine sans plus d’explication, une démarche qui a irrité de nombreux Bosniaques d’origine croate. Dans une même optique, les ambassadeurs bosnio-croates en postes en Autriche et au Saint-Siège ont été rappelés. Ce qui à première vue peut sembler être une attaque contre les Croates au sein du service diplomatique bosniaque n’est en fait qu’un geste politique purement mesquin. Les diplomates ont été rappelés par un dirigeant croate membre membre de la présidence bosniaque, appartenant à un parti politique différent.

La bonne bouffe

Il y a un jour dédié à chaque chose à notre époque alors pourquoi pas une journée européenne consacrée à la cuisine saine (le 8 novembre) ? Le but officiel étant la lutte contre l’obésité chez les enfants, ce jour voit les commissaires européens faire ce qu’ils font le mieux – bien manger et bien boire dans toute l’Europe. Le Commissaire en charge de la Santé et de la protection des consommateurs, Markos Kyprianou, prendra ainsi part à des démonstrations culinaires à Bruxelles et le commissaire de l’Agriculture et du Développement Rural, Marianne Fischer Boel, échangera des bons procédés culinaires avec les grands chefs danois à Copenhague. Le commissaire français s’est retrouvé absent de la liste des activités et passera probablement sa journée du 8 novembre à éponger les lacs de vin et les montagnes de beurres de l’Europe. Bon appétit !