Société

Carte de la semaine : le mariage gay en Europe, mais où ?

Article publié le 20 janvier 2016
Article publié le 20 janvier 2016

L'Italie était un des quelques pays en Europe, où il n'y avait jusqu'à présent aucune forme de reconnaissance juridique à l'égard des couples homosexuels. Mais après le vote en Irlande, la législation pourrait désormais changer dans le pays à la fin du mois. 

En 2015, l'Irlande traditionelle catholique avait surpris tout le monde avec son vote à l'égard du mariage homosexuel en ravivant de nouveaux débats. En Italie, la situation aussi évolue en matière de reconnaissance de couples homosexuels, désormais d'actualité. L'année dernière, des centaines de milliers de personnes avaient marché dans Rome afin de protester contre les projets de lois du gouvernement de centre-gauche concernant l'institution des couples homosexuels.

L'an passé, trois couples homosexuels italiens ont déposé plainte auprès de la cour de justice internationale de Strasbourg pour les droits de l'homme. Avec succès, puisque la cour de justice a jugé que l'Italie a enfreint ces droits au respect de la vie privée et familiale. Le 28 janvier, l'Italie doit désormais choisir le nouveau projet de loi du gouvernement Renzi. Peut-être que le Chef Barilla qui a soigneusement été critiqué suite à son commentaire en 2013 sur la petite famille italienne parfaite qui cuisine des nouilles, se demande alors à nouveau si l'on peut à l'avenir montrer deux mamans ou deux papas devant les fourneaux dans ses spots publicitaires. 

Dans le reste de l'Europe, seulement quelques pays disposent encore noir sur blanc dans leur constitution que l'union sacrée n'est possible qu'entre un homme et une femme. Il s'agit avant tout des pays de l'Europe de l'est et de l'Europe centrale comme la Pologne, la Slovaquie, la Roumanie et la Bulgarie tout comme deux des États baltes, la Lettonie et la Lituanie. Là-bas, cela reste encore difficile pour les couples homosexuels de donner à leur union toute forme de législation juridique. En Hongrie et en Croatie, il existe un type d'union inscrite au registre, bien que le mariage ne soit toujours pas légalisé.