Politique

Say what ?! Les tweets des députés européens

Article publié le 17 avril 2014
Article publié le 17 avril 2014

Qui a dit que les députés européens étaient une bande de bureaucrates invisibles ? Ce sont des gens comme nous, et en voilà la preuve. Chaque semaine, cafébabel vous concoctera un florilège des meilleurs tweets venant du Parlement européen. Les plus touchants, les plus étranges, les plus fous. Mais aussi les meilleures pensées, brillantes ou non, qui vous donnerons peut-être l’envie d'aller voter.

Tra­duc­tion: Faites-nous part de vos ar­gu­ments sur la ré­so­lu­tion du Par­le­ment eu­ro­péen sur l'Iran au lieu de brû­ler les dra­peaux des autres pays

Le Par­le­ment eu­ro­péen s'est at­tiré les foudres des Ira­niens avec une ré­so­lu­tion poin­tant du doigt les vio­la­tions des droits de l'homme dans le pays. Com­ment ont-ils osé ? Il n'y a pour­tant que 537 per­sonnes qui ont été exé­cu­tées ces der­niers 8 mois. Il faut dire que Cather­ine Ash­ton a aussi énervé l'Iran en ren­con­trant 6 mi­li­tantes fé­mi­nistes à Té­hé­ran pour la Jour­née in­ter­na­tio­nale de la femme. Et donc voici un dra­peau amé­ri­cain brûlé, sym­bo­li­sant l'in­tru­sion de l'oc­ci­dent dans les af­faires du pays. Les bou­tiques étaient-elles à court de dra­peaux de l'Union eu­ro­péenne ?

Tra­duc­tion : Re­garde ce que j'ai trouvé sur In­ter­net.

Ca­pi­taine Eu­rope est ar­rivé ! Cette image dra­ma­tique montre le can­di­dat po­lo­nais Grze­gorz Gruchal­ski, comme le sau­veur in­ter­ga­lac­tique de la po­li­tique eu­ro­péenne. Cher M. Gru­chalski, sans vou­loir vous of­fen­ser, vous-êtes vous « pho­to­shopé » vous-même ? Gru­chals Vous ap­par­te­nez à la gé­né­ra­tion « sel­fie » qui aime se « tag­ger » sur toutes les pho­tos de tous les ré­seaux so­ciaux. Mais nous aussi, et on ne se lais­sera pas avoir !

Tra­duc­tion : Vous vou­lez tou­jours voter pour UKIP ?

En Eu­rope, les écarts de ré­mu­né­ra­tion entre hommes et femmes sont de 16%. L'an­née der­nière, 87% du Par­le­ment eu­ro­péeen a voté en fa­veur de l'éga­lité sa­la­riale. Pas UKIP. Le parti en­chaîne les bourdes. Leur an­cien dé­puté eu­ro­péen,  God­frey Bloom, a traité un groupe d'ac­ti­vistes de « sa­lopes », et uti­lisé le même terme pour par­ler des femmes qui ne net­toient pas der­rière le frigo. Mais le Royaume-Uni n'est pas le seul pays à comp­ter des hommes po­li­tiques chau­vins dans ses rangs. En France, les mi­so­gynes font des bruits de poules quand les femmes prennent la pa­role à l'As­sem­blée na­tio­nale.  En Al­le­magne, ils rêvent de jour­na­listes en dirndl (le cos­tume tra­di­tion­nel ba­va­rois, ndt)

Tra­duc­tion : Ceux qui par­ti­cipent le moins au chan­ge­ment cli­ma­tiques se­ront les pre­miers tou­chés

De­puis l'âge d'or de la Ré­vo­lu­tion in­dus­trielle, les tem­pé­ra­tures ont aug­menté de presque 1 degré dans le monde. Mais, tan­dis que les pays in­dus­tria­li­sés ont ré­colté les fruits de la com­bus­tion des éner­gies fos­siles, ce sont les pays pauvres et les moins dé­ve­lop­pés qui en paie­ront les consé­quences : sé­che­resses, mous­sons, cy­clones et autres.  L'avan­cée de l'Union eu­ro­péenne sur le sujet risque ce­pen­dant d'être frei­née par la mon­tée de scep­tiques du chan­ge­ment cli­ma­tique venus de la droite aux élec­tions eu­ro­péennes de mai pro­chain. Le com­bat de longue ha­leine contre le chan­ge­ment cli­ma­tique va de­ve­nir en­core plus ardu. 

Tra­duc­tion : Voici à quoi res­semble cer­taines contrées de Hollande

Pour finir, pre­nons le temps de contem­pler la beauté du Vieux Conti­nent. Joli, n'est-ce pas ?