Politique

Saragosse 2008, prête pour le recyclage

Article publié le 1 juin 2008
Article publié le 1 juin 2008
La réutilisation programmée de l'Exposition internationale donne l'exemple en matière de développement durable. Le site sera transformé en grand centre des affaires.

Pour montrer qu’il existe des alternatives à la consommation irraisonnée d’eau, l’expo internationale de Saragosse a prévu d’être 100% réutilisable. Entre le 14 juin et le 14 septembre 2008, dans le Sud de l’Espagne, l'eau et le développement durable seront à l’honneur. L'événement se déroulera dans les méandres de Ranillas, sur la rive d'un des plus grands fleuves d'Espagne, l'Ebre, et sur une superficie de 120 hectares. 

« La plus grande fête de l'eau sur la Terre » a pour objectif principal de réaffirmer les liens qui unissent la ville avec ses alentours, en protégeant les espaces naturels qui bordent les méandres du fleuve. Des activités ludiques, des équipements et des services y sont organisés, avec comme point commun l'eau. Mais quand l’expo sera terminée, que faire de ces aménagements urbains ?

Séville en tête

(viajar24h/Flickr)D'après le Bureau international des expositions situé à Paris, Séville est la ville qui a su faire un bon usage des installations de son Exposition universelle en un temps record. En revanche à Montréal (Canada), 30 ans après l'exposition, on n'a toujours pas décidé de quelle manière réhabiliter les infrastructures créées pour l'occasion. A Hanovre (Allemagne), cette question a carrément provoqué une crise politique. Enfin, à Lisbonne, il a été décidé d'affecter presque toutes les installations à des usages résidentiels.

Séville, 16 ans après, a réussi à reconvertir l'île de la Cartuja, où a eu lieu l'Expo 92, en un parc scientifique et technologique exemplaire en Europe. Toutefois, il y a aussi des aspects critiquables : le manque de prévisions des trop nombreuses institutions publiques et privées ont entrainé des pertes importantes sur les premiers investissements et un abandon généralisé du centre d'affaires.

Parc d'affaire le plus moderne d'Europe

A présent, la capitale de l'Aragon veut elle aussi tirer profil de l'exposition sans perdre trop de temps. Pour ce faire, elle a conçu un plan anticipant la construction des différentes installations et pavillons, qui prévoie de réutiliser les ornements des façades dans les espaces verts du futur parc d'affaires, une façon de concrétiser cette philosophie anti-gaspillage. Ainsi, les promenades, les fontaines et les jardins feront honneur au motif de cette exposition : le développement durable.

(Davidzgz / Flickr)Les 107 pavillons de l’exposition, chacun représentant un pays, sont tous conçus pour être reconvertis dans ce qui sera le parc d'affaires le plus important et le plus moderne d'Espagne. Bien que ce ne soit pas confirmé, on étudie la possibilité que l'édifice qui accueillera le siège central de l'Expo Saragosse 2008 devienne le siège officiel des Nations unies pour le développement du projet « La décennie de l'eau », programme qui assure la conservation, l'entretien et l'approvisionnement de l’eau à l'ONU.

Mais ce ne sont pas seulement les grandes constructions qui mettront en valeur le développement durable. Car les organisateurs soignent aussi les moindres détails de cette exposition : des biens de consommation aussi courants que le café ou le sucre proviendront du commerce équitable, la vaisselle sera biodégradable et les sacs, entre autres objets, seront fabriqués à base de fécule de pomme-de-terre.