Politique

Poutine, la cible des potins en Russie

Article publié le 21 avril 2008
Article publié le 21 avril 2008
De quoi faire sensation dans la routine grisâtre du pouvoir moscovite : un journal people a lancé l’info selon laquelle Poutine aurait une liaison avec la sportive Alina Kabaeva, 24 ans. Un scoop démenti le 18 avril.

C’est en compagnie de son ami Silvio Berlusconi, récemment élu, que Vladimir Poutine a mis fin à une affaire qui a agité le petit milieu russe de la presse à scandale pendant quelques jours. L’histoire d’un scoop qui s’est mal terminé pour le tabloïd Moskovski Korrespondent, suspendu depuis le 20 avril, qui a depuis formulé des excuses à l'ancien chef d'Etat. Quatre jours avant l’élection de Vladimir Poutine à la tête du parti « Russie Unie », le journal publiait une info de premier ordre : le président sortant, divorcé de sa femme en février dernier, aurait l’intention de se remarier !

L’heureuse élue serait une gymnaste de 24 ans, Alina Kabaeva, championne olympique à Athènes en 2004 et depuis décembre 2007, députée du parti présidentiel à la Douma. Les autres journaux moscovites ne préfèrent pas s’emparer de la rumeur, sûrement parce qu’elle sent fort le poisson d’avril. Et la réaction tant attendue de Poutine leur donne finalement raison !

Une chanson dédicacée à Alina Kabaeva, par un musicien du groupe Igra Slov

Des indices jusqu’à Tachkent

Retour sur une enquête rocambolesque : le correspondant du Moskovski ne parvenant pas à soutirer les informations à l’entourage d’Alina Kabajeva, se rend à Tachkent, la capitale de l’Ouzbékistan, pour chercher d’autres indices. Lors d’une émission télévisée, Alina y aurait dit qu’elle cherchait un homme semblable à son père. Et son père, ancien footballeur professionnel et entraîneur à Tachkent, semble au moins aussi sportif que Poutine.

Informé par le journal des rumeurs qui courent sur sa fille, ce papa, Marat Kabaeva, a affirmé n’être au courant de rien. Mais l’idée d’une telle union semble le satisfaire : « Ce serait très bien qu’elle épouse un homme comme lui», a-t-il réagi, précisant qu’Alina était une fille qu’il fallait traiter avec « précaution ».

Poutine serait plus macho que tendre, comme il l’a prouvé lui-même alors que l’ancien président israélien, Moshé Katzav, avait dû se retirer pour harcèlement sexuel sur une de ses collaboratrices. A l’abri des regards, Poutine aurait félicité l’Israélien pour sa virilité… Une perle qu’un reporter du Kommersant a recueillie au Kremlin, puis publiée. Ces propos ont suscité l’effroi de ses alter-egos occidentaux.

Alina en action, aux Jeux Olympiques d'Athènes en 2004

Alina, de la raquette à la Douma

Alina n’est pas seulement belle et élégante, elle a également confiance en elle. Dans une interview donnée à la Rossiskaja Gaseta, elle a déclaré qu’elle désirait au moins deux enfants et qu’elle se réjouirait d’épouser un homme prévenant. Mais elle a aussi affirmé qu’elle n’entendait pas dépendre des hommes. Poutine saura-t-il se familiariser avec une telle indépendance d’esprit ? La question reste ouverte.

Pendant 25 ans, sa femme Ludmila l’a fidèlement soutenu. Elle a élevé leurs deux filles. À l’époque où son mari était espion à Dresde, elle préparait invariablement le repas, et n’aurait jamais été gratifiée d’un seul « merci ». Des souvenirs de femmes au foyer qu’elle raconte dans ses mémoires.

Alina est tout autre. Elle est née en 1983 à Tachkent. En 1995, elle arrive à Moscou accompagnée de sa mère, joueuse dans l’équipe nationale de basket d’Ouzbékistan. La fille aussi prétend à une carrière sportive. « À l’époque, nous n’avions que 85 dollars en poche », confie cette jeune femme aux yeux presque bridés, à la Rossiskaja Gaseta.

Mais sa carrière sportive touche manifestement à sa fin. Encore aujourd’hui, une blessure au genou la fait toujours souffrir. Depuis, la femme qui aurait pris le cœur de Vladimir Poutine veut s’engager en politique : Alina aime sentir sur elle le feu des projecteurs. Elle a même animé une émission télévisée. En 2006, le magazine Glamour l’a élue femme de l’année, et elle a posé nue pour le magazine Maxim.

Mariage au Palais Constantin ?

Ces projets de mariage, le correspondant du Moskovski affirme les avoir appris d’un cercle proche de l’establishment de Saint-Pétersbourg. Plus exactement, il tiendrait ses informations d’un collaborateur d’une entreprise prestataire d’événements, ayant pris part à un appel d’offre pour l’organisation des festivités. Le mariage doit d’ailleurs avoir lieu le 15 juin, aux portes de Saint-Pétersbourg, dans un Palais de Constantin fraîchement rénové.

Sortant sa dernière cartouche, le journal people ne se lasse pas d’expliquer son raisonnement : puisque Poutine a toujours protégé sa vie privée, cela ne fait aucun doute qu’il cache quelque chose. Pourtant, une photo sur laquelle Alina jette un regard langoureux au chef du Kremlin, semble être l’unique pièce à conviction de cette enquête people. A moins qu’il s’agisse là d’un amour platonique…

Poutine dément le scoop russe en Sardaigne, le 18 avril, en compagnie de Silvio Berlusconi

Poutine : « J'ai toujours eu un sentiment négatif à l'égard de ceux qui, avec leur nez rempli de morve et leurs fantasmes érotiques, s'ingèrent dans la vie des autres, » a déclaré Poutine, en visite en Italie.

L'auteur est correspondant du réseau n-ost

Photo en Une/ dans le texte: (http://alina.no.sapo.pt/fotos002c.htm/ Wikipedia, 2005)