Politique

PAC : la reine encaisse l’argent

Article publié le 7 mai 2009
Article publié le 7 mai 2009
Normalement, l’UE n’hésite pas à montrer pour quels projets sont utilisés ses sous. Pour le blé, la viande et le lait, il en va autrement... Les subventions agricoles devaient à l'origine aider les petits agriculteurs. Aujourd’hui, on cherche à cacher ses riches bénéficiaires.

La reine Elisabeth II a reçu en 2008, 500 000 euros de subventions agricoles de l’UE pour sa ferme à Sandringham. C’est ce qui est révélé par les listes officielles, publiées pour la première fois le 1er mai, et qui doivent apporter un peu de transparence dans le paiement des subventions agricoles européennes.

Cette Politique agricole commune (PAC) représente à elle seule, avec ses 55 milliards d’euros, la moitié du budget de l’UE. Cependant, une grande partie de cet argent ne va pas aux pauvres agriculteurs dans le besoin mais à la noblesse terrienne et aux multinationales agricoles comme Nestlé ou Tale & Lyle. Le gouvernement espagnol publie depuis les années 90 la liste de ceux qui reçoivent les subventions agricoles de la part de Bruxelles et à quelle hauteur. Chaque année, la très noble famille Alvarez de Toledo et son illustre duchesse Cayetana Fitz-James Stuart font partie des tout premiers bénéficiaires.

Seule l’Allemagne refuse encore de faire connaître les bénéficiaires de ces subventions, bien que le délai d’application de cette directive sur la transparence soit écoulé depuis la semaine dernière. Il ne semble ainsi pas souhaiter révéler quel prince allemand nourrit ses chevaux avec l’argent de l’Union européenne.