Politique

Mrs, miss ou ms?

Article publié le 8 mars 2010
Article publié le 8 mars 2010
Avec l'imminence du 8 mars, journée des femmes, un des débats en cours dans la communauté de cafebabel.com a pris de l'ampleur : mais quand donc les anglophones s'adressent-ils à une femme en lui disant « Ms. » (prononcez « Miz »).

 Je pose une devinette aux étudiants parisiens de mon cours d'anglais sur la façon d'aborder poliment une femme en anglais : « Can I help you missus ? », propose l'un d'entre eux. Je leur indique que s'adresser à une dame en lui disant « Missus » sans ajouter son prénom revient à se faire passer pour un vendeur à la sauvette de Dublin. En tout cas, cette discussion tombe pile pour relancer un vieux débat. « Miss » (comme signorina en italien) s'adresse aux femmes qui ne sont pas mariées, et « Mrs. » (signora en italien) à celles qui le sont. Mais aucune de mes classes n'a jamais su comment utiliser proprement cette indéfinissable civilité de « Ms. », une autre abréviation de mistress. « C'est quand on ne sait pas si elle est mariée » dis-je pour simplifier. Enfin, en théorie ! Le Français Florian souffle bruyamment, contrarié. L'allemand Sébastian me fait égrainer chacune des situations où l'on pourrait dire « Ms. », alors que de son côté Fatima la franco-saoudienne, met fièrement de l'ordre dans sa chevelure, ponctuant impérieusement son approbation par des hochements de tête. On dirait que désormais ses collègues s'adresseront à elle en anglais en lui disant « Ms. ». Pour tout le monde, c'est quelque chose de totalement nouveau.

D'un autre côté, comme étranger en France, j'ai toujours du mal à savoir quand dire Madame ou Mademoiselle à une femme que je ne connais pas, autrement dit à savoir son âge et ses choix matrimoniaux avant même de connaître son nom. Et ce qui me dépasse complètement, c'est comment faire avec les femmes divorcées. Pourtant, même en anglais, comme je l'explique à ma classe, ce terme est relativement nouveau. Dans les années soixante, la situation maritale pouvait avoir des conséquences sur les chances de carrière, ce qui amena beaucoup de femmes à préférer « Ms. », plus approprié, à « Mrs. » ou « Miss ». De nos jours, cette civilité est un bastion des libéraux et des adeptes du politiquement correct. En espagnol et en polonais, les mêmes termes, señorita et panna, ont disparu sans bruit, les gens dédaignent les dénominations démodées au profit de doña ou alternativement señora, ou bien pana. En allemand, toutefois, seul subsiste Frau, le terme neutre de dasFräulein , a fait la valise pendant la vague de féminisme des années 70, pour n'être utilisé que lorsqu'on parle à des petites filles ou dans la pop culture comme dans le dernier film de Tarantino. Mais alors, les autres langues devraient-elles suivre cet exemple ? A vous la classe ... qu'en dites-vous ?

 photo : ©dovima_is_devine/Flickr