Politique

Mariage pour tous : homo erectus !

Article publié le 13 février 2013
Article publié le 13 février 2013
L'Assemblée nationale française a adopté mardi, par 329 voix à 229, le projet de loi controversé établissant le mariage et le droit à l'adoption pour les couples de même sexe. Selon les chroniqueurs, cette décision est un triomphe pour le gouvernement Hollande et un signal contre l'ingérence de l'Eglise dans le débat.

Tages-Anzeiger - Suisse : les pilules à faire passer

L'adoption par l'Assemblée nationale du projet de loi en faveur du mariage et du droit à l'adoption par les couples de même sexe est une réussite marquante pour le gouvernement Hollande, estime le quotidien Tages-Anzeiger, même si les prochains défis difficiles se profilent : « François Hollande appose ainsi son style sur le contenu mais aussi sur la forme. Bien sûr, il doit surtout sa nouvelle image à l'intervention militaire au Mali, qui a surpris tout le monde et pour laquelle tous ses alliés étrangers le félicitent. Le regard porté sur le président s'est vite modifié et sa cote de popularité augmente. Mais le droit au mariage et à l'adoption pour les couples de même sexe est un repère politique probablement plus important. Il sera intéressant de voir comment il gère la pression qui ressortira bientôt des cercles censés être bien intentionnés à son égard : les enseignants en colère, les salariés déçus du secteur automobile en difficulté, les retraités inquiets. Le test socio-social n'est pas encore passé. »  (Article publié le 13.02.2013)

Libération - France : « Dieu démission »

Le quotidien de centre-gauche Libération considère le vote de l'Assemblée nationale en faveur du mariage homosexuel et du droit à l'adoption pour les couples de même sexe comme un signal contre l'ingérence de l'Église en politique : « L'Église française est en crise. Profonde et peut-être irréversible. Pourtant, sa détermination à peser sur le débat public n'a jamais semblé aussi vive. Une partie de ses troupes jamais aussi déterminée à défendre les valeurs les plus réactionnaires. Et cette Église déliquescente a promis d'autres combats politiques, contre la PMA [procréation médicalement assistée] et la GPA [gestation pour autrui], laissant faire avec bienveillance des groupuscules fanatiques contre l'avortement et continuant à défendre l'abstinence contre le préservatif. Quel que soit le nom du futur pape, il appartient à la société laïque d'être ferme. De ne rien céder face à cette intrusion religieuse. Le vote, hier à l'Assemblée, du mariage pour tous, était une réponse réconfortante. » (Article publié le 13.02.2013)

Frankfurter Rundschau - Allemagne : un brillant exemple

En Allemagne, la politique rejette depuis des années d'instaurer le mariage pour tous, critique le quotidien de centre-gauche Frankfurter Rundschau, voyant dans la décision de l'Assemblée nationale française un brillant exemple : « C'est donc le législateur qui met fin à la discrimination de l'identité sexuelle, et ce n'est pas la majorité des Français, mais bien une minorité conservatrice importante qui manifeste contre celle-ci depuis des mois. En Allemagne, il n'y a pas de projet de loi du gouvernement et pas de protestations de la population. Il y a une Cour constitutionnelle, qui, au nom de la Constitution allemande, réclamera probablement mardi prochain le droit à l'adoption pour les couples homosexuels, et un gouvernement libéral-conservateur qui a mené depuis des années une résistance passive contre cette idée. … Mais le mariage pour tous n'est pas un problème juridique, c'est d'abord une tâche politique qui incombe au législateur. Il serait indécent de la rejeter davantage. »

(Article publié le 13.02.2013)

28 pays - 300 médias - 1 revue de presse. La revue de presse euro|topics présente les thèmes qui animent l'Europe et reflète sa pluralité d'opinions, d'idées et d'humeurs.

Photo : (cc) International Monetary Fund/Flickr