Politique

Libertas ! Le parti de l’eurosceptique Declan Ganley aux Européennes

Article publié le 3 juin 2009
Article publié le 3 juin 2009
Le riche entrepreneur irlandais Declan Ganley, artisan du non au traité de Lisbonne, crée son propre parti anti européen : Libertas. Dernières nouvelles de Bruxelles.

Le Parlement européen a reconnu Libertas en tant que parti européen et lui a accordé 200 000 euros pour financer une campagne transeuropéenne. Graham Watson, chef de file des Libéraux, se réjouit de ce nouveau challenge : « J'espère qu'ils échoueront et que les citoyens les feront échouer. La campagne électorale sera passionnante et un des défis sera de stopper les anti-européistes. » Pourtant, l'Union pour l'Europe des Nations, dans laquelle s'insèrerait Libertas, est attendue comme la grande surprise des élections et pourrait bien devenir la troisième force politique, devançant les Libéraux.