Politique

Les élections européennes, concrètement

Article publié le 6 avril 2009
Article publié le 6 avril 2009
Sept jeunes sur dix n’ont pas voté aux élections européennes de 2004. Un faible intérêt qui traduit un manque de clarté ? Une petite mise au point s’impose. Voici de quoi vous ouvrir l’appétit politique, à deux mois seulement du scrutin.

Voter pour qui ? 

Vous irez voter pour les députés européens qui constitueront le Parlement. Soit 736 élus, selon le traité de Nice, mandatés pour cinq ans. Chaque Etat membre dispose d’un nombre d’eurodéputés proportionnel à sa population globale. De 99 pour l’Allemagne à 5 pour Malte.

Un eurodéputé, ça sert à quoi ?

(Parlement européen)Ce personnage, généralement plus très jeune, passe son temps entre les séances plénières à Strasbourg et des réunions à Bruxelles, les deux villes-sièges du Parlement européen (donnons-lui le petit nom de PE). Ce PE, donc, est la seule institution de l’Union élue directement par les citoyens. A sa tête, un président élu, lui, par les députés, pour une demi-législature (2 ans et demi). 

Membres du PE, votre mission si vous l’accepter est de : participer à la création de la législation européenne sur des thèmes qui touchent directement le citoyen européen (égalité des chances, protection de l’environnement…) ; fixer le budget annuel de l’UE avec le Conseil des ministres ; contrôler les activités de l’UE (commissions d’enquête, contrôle économique, censure de la Commission…) 

ECPM, ELDR, GACE : la ronde des sigles incompréhensibles

Ces abréviations désignent les partis européens, qui se distinguent des groupes politiques (des alliances de partis). Par exemple : le groupe ADLE, qui siège au PE, rassemble les partis ELDR (Parti européen des libéraux, démocrates et réformateurs) et PDE (Parti démocrate européen). En fait, dans l’UE, au PE, l’ADLE c’est l’ELDR et le PDE … Et là, ça ne vous donne toujours pas envie ?

Une fois les 736 députés élus à travers l’Union européenne, ils se répartiront dans les partis ou groupes politiques européens. Certains eurodéputés ne s’intégreront dans aucun groupe : les « non-inscrits », où se retrouvent beaucoup de membres d’extrême-droite. Le Français Jean-Marie Le Pen, membre du Front national, en fait actuellement partie. On ne peut pas assurer aujourd’hui dans quel groupe iront se ranger les candidats élus, bien que les partis nationaux soient généralement affiliés à un groupe politique européen. Ces groupes doivent être composés au minimum de vingt membres, provenant d’un cinquième des pays de l’UE au moins (c’est-à-dire actuellement six pays).

Un aperçu du PE actuel

(Parlement européen)Le parti majoritaire, euh groupe majoritaire pardon, le conservateur PPE-DE, occupe 37 % des sièges dans l’hémicycle. C’est son ex-président, l’Allemand Hans Gert Pöttering, qui est à la tête du PE.

Les élections, c’est facile !

Pour voter aux élections européennes, vous devez remplir trois conditions fondamentales : avoir 18 ans (16 ans en Autriche), être inscrit sur les listes électorales, ne pas être privé de son droit de vote. En Belgique, en Grèce, à Malte et au Luxembourg, se prononcer lors d’un scrutin est obligatoire. Selon les pays, le vote s’organise ou non en circonscriptions : alors qu’en Espagne et en Suède, le vote est national ; en Pologne, Italie, Royaume-Uni, il s’organise par circonscriptions. En Allemagne enfin, le système est mixte puisque les partis peuvent présenter leurs candidats à l'échelon d'un Land, de plusieurs Länder ou au niveau national. 

Le système de la représentation proportionnelle s’impose à tous les pays : le nombre d’élus est proportionnel au nombre de suffrages obtenus. Mais les Etats appliquent ensuite des modes de scrutin différents. Avec le scrutin « à listes bloquées », les électeurs votent pour un parti qui impose une liste et un ordre de candidats ; les candidats élus sont alors pris dans les listes dans leur ordre d'apparition. Dans les pays qui pratiquent le scrutin à « vote préférentiel », les électeurs votent pour une liste et peuvent exprimer leur préférence pour un candidat. Ou plusieurs... Encore une fois c’est selon ! 

Certains pays fixent une limite de suffrages en dessous de laquelle, les listes ne sont pas admises à la répartition des sièges. Ainsi, une limite de 5 % des votes exprimés a été décidée en France et en Allemagne. Bref… le traité de Lisbonne prévoit d’uniformiser ce chaos électoral avec une procédure commune à l’ensemble de l’UE. Plus de clarté, c’est plus d’accessibilité. 

L’isoloir, c’est pour quand ?

(Commission européenne)Vous irez exercer votre devoir de citoyens le 7 juin 2009 pour la majorité des pays européens, le 6 juin pour la Slovaquie, la Lettonie, l’Irlande, la République Tchèque, Chypre et Malte, le 4 juin aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. Certains d’entre eux organisent le vote sur deux jours. Les résultats finaux seront donnés le 8 juin. Le site du PE publie une carte pratique indiquant, entre autres, les dates des élections et le nombre de députés à élire pour les 27 pays membres.

Comment je fais si je suis expatrié ?

Espagnol résidant en France ? Généralement, le choix est donné de voter dans son pays de résidence ou dans son pays d’origine. Mais encore une fois, les législations varient selon les pays : en Hongrie et en Irlande par exemple, le droit de vote est réservé aux citoyens de l’UE domiciliés sur le territoire national. Et si vous pensiez voter deux fois pour votre député préféré, oubliez l’idée : le double vote est interdit !