Politique

'La vie des autres', chronique d'une rédemption

Article publié le 30 janvier 2007
Article publié le 30 janvier 2007
Le réalisateur allemand Florian Henckel von Donnersmarck vient de décrocher l’oscar du Meilleur film étranger avec son premier long métrage.

Berlin Est, 1984. Gerd Wiesler (Ullrich Mühe) est un capitaine de la police secrère est-allemande, la STASI. Sa mission : espionner un couple bohème soupçonné de ne pas soutenir les idées du régime, l'écrivain Georg Dreyman (Sebastián Koch) et sa compagne, la populaire actrice Christa-Maria Sieland (Martina Gedeck).

Sa surveillance est poussée à tel point que rapidement, le consciencieux Wiesler devient obsessionnel. Lorsque des éléments suspects surgissent au fil de son enquête, il décide de ne pas les citer dans son rapport. En apparence, il commence à comprendre et accepter « la vie des autres ».

Le loup ou l’agneau ?

La conversion du méchant agent de la Stasi en un être doué de compassion est le fil rouge de ce ‘thriller’ sobre. Quant au gris, c’est la couleur qui définit le mieux le film. Esthétiquement parlant -l'uniforme sombre de l'agent, les recoins obscurs où l'espionnage a lieu- mais aussi d'un point de vue conceptuel : la distinction entre bien et mal apparaît floue, enveloppant les personnages d'un halo d'humanité qui ne peut que toucher le spectateur.

Le premier long métrage de Florian Heckel, 34 ans, évoque une allégorie sur le pardon et cultive une réflexion perspicace sur un point noir du passé européen : les années d’espionnage Est et Ouest.

Le réalisateur qui se passe d'artifices et d'effets spéciaux privilégie une réalisation rythmée et soignée. Parmi le jeu énergique des acteurs, Ullrich Mühe se distingue dans le rôle du méchant qui se rachète une conduite. Une interprétation si précise et subtile qu'il réussi à éveiller chez le public la haine, et plus tard la compassion, comme s'il était un loup féroce transformé en fragile agneau.

Le 2 décembre dernier lors de la dernière cérémonie des European Film Awards (EFA), 'Das Leben der Anderen' [La vie des autres] a reçu le prix du Meilleur film européen. Il a aussi triomphé lors du Festival du cinéma de Séville où lui a été décerné le Giraldillo d'Argent.

Sortie en France : 31 janvier 2007