Politique

Komorowski, leader polonais du jour d’après

Article publié le 5 juillet 2010
Article publié le 5 juillet 2010
Bronisław Komorowski a remporté les élections présidentielles en Pologne. D'après les décomptes réalisés dans 95% des circonscriptions électorales, il a obtenu 52,6% des voix contre 47,4% pour son adversaire Jarosław Kaczyński, le frère du défunt président. La presse européenne salue autant la maturité politique qui découle de son élection que le style d’un chef d’Etat polonais enfin europhile.

Süddeutsche Zeitung – Allemagne : L’avenir de la Pologne est europhile

En élisant Bronisław Komorowski, les Polonais ont opté pour un président diplomate, écrit le quotidien de centre-gauche Süddeutsche Zeitung : « Une grande partie des électeurs s'est décidée pour le pâle Komorowski, à l'air toujours guindé, non parce qu'il les a convaincus en tant que politique mais parce qu'ils voulaient à tout prix éviter Kaczyński. Son nom est associé à une période de lutte politique permanente. … Avec Komorowski, un tel style basé sur la confrontation n'est pas imaginable. Certes, il ne veut pas moins imposer les intérêts de la Pologne en politique étrangère que les Kaczyński. Mais il comprend cela différemment. En tant qu'historien, il est parvenu à la conclusion que la Pologne ne peut renforcer sa souveraineté qu'en s'alliant avec les démocraties occidentales. Comme son collègue de parti Donald Tusk, le Premier ministre, sa devise est la suivante : plus l'UE fonctionne correctement, mieux cela vaut pour la Pologne. » 

(Article publié le 05.07.2010) 

La Repubblica – Italie : Un signe de maturité politique

L'issue des élections présidentielles polonaises démontre la maturité politique de la Pologne, estime le quotidien de centre-gauche La Repubblica : « La Pologne reste pro-européenne et moderne. 21 ans après la révolution démocratique qui a entraîné la chute du mur de Berlin et de l'empire soviétique, Varsovie envoie de nouveau au monde un signe d'espoir, … un signe de maturité et d'engagement politique. … Les électeurs ont ignoré le conseil de l'Eglise. Elle avait laissé entendre qu'elle favorisait l'adversaire national-conservateur et doit désormais reconnaître les limites de sa puissance dans la nouvelle Pologne. … Le jeune Premier ministre libéral, Donald Tusk, interlocuteur privilégié de la 'nouvelle Europe', a désormais les mains libres. Il n'a plus à craindre qu'un Kaczyński gêne ses réformes destinées à moderniser le pays. »

(Article publié le 05.07.2010)

Polityka Online – Pologne : Komorowski réuni les Polonais

Le vainqueur des élections présidentielles polonaises Bronisław Komorowski a entamé sa nouvelle tâche comme il se doit et a ouvert les bras aux électeurs de son adversaire Jarosław Kaczyński, écrit l'édition en ligne du magazine d'information Polityka : « Ce qui est important sur le plan politique, c'est qu'il a tendu la main à l'autre partie de la Pologne, celle qui a voté pour Kaczyński. C'est une bonne chose qu'il ait constaté la division de la Pologne et ait promis de la surmonter. C'est ainsi que se comporte un vainqueur dans les démocraties arrivées à maturité. Il n'a pas le droit de verser de l'huile sur le feu. La déclaration de Kaczyński après les élections avait en revanche un contenu politique plus marqué. Il veut désormais clairement endosser le rôle de chef de l'opposition, celui du politique de parti. … C'est ce que Kaczyński aime et ce qu'il sait le mieux faire. » 

(Article publié le 05.07.2010)

28 pays - 300 médias - 1 revue de presse. La revue de presse euro|topics présente les thèmes qui animent l'Europe et reflète sa pluralité d'opinions, d'idées et d'humeurs.

Photo : © Olgierd Pstrykotwórca ;-); video©Arjozof