Politique

Kleenex

Article publié le 28 août 2008
Article publié le 28 août 2008
Dans toutes les langues, le «Post-it» est un papier jaune à bande adhésive, et le «Kleenex» un mouchoir de poche.

Votre nez coule en Allemagne ? Laissez tomber le dictionnaire. Oubliez le « mouchoir » et demandez un « Tempo ». Tempo est la toute première marque allemande de mouchoir en papier, commercialisée à partir de 1929. Il fait concurrence au fameux « Kleenex », plus français. En Europe, les noms de marque devenus mots communs sont légions. Du stylo à bille appelé « Biro » dans de nombreux pays anglophones en souvenir de son inventeur, le Hongrois László József Bíró, au simple crayon jetable et bon marché « Bic » (sorti de la cervelle du Français Marcel Bich et breveté en 1950)

Le président Sarkozy savait-il qu'il employait un nom de marque lorsqu'il déclara en marge des émeutes de 2005 à Clichy-sous-Bois qu'il allait nettoyer la cité au « Kärcher» ? En Pologne, on fait plutôt confiance à « Electrolux» pour les travaux de propreté. Et les mamans anglaises ne jurent que par »« Hoover», lorsqu'elles ordonnent à leurs garnements de réparer les dégâts dans leur chambre (« go hoover your room ! »)

Une autre marque mondialement connue, qui n'a guère contribué à la gloire de son inventeur, est l'héroïne. Le nom véritable de cette drogue, brevetée en 1898 par la société « Bayer», est diacétylmorphine. Les chimistes n'ont pas tardé à découvrir les vertus euphorisantes de cette substance, bénéfique en cas de douleur, dépression, bronchite, asthme ou cancer de l'estomac. Les gens bien portants même en consommaient volontiers. On conseillait aux membres des clubs alpins une prise d'héroïne avant l'ascension, afin de respirer plus librement. Ces randonneurs montaient sans doute plus haut que prévu !