Politique

Irlande : 64 % d’indécis face au Traité

Article publié le 11 février 2008
Article publié le 11 février 2008
Gros dossiers sur le bureau de l'Europe : Turquie, Traité constitutionnel et politique agricole commune... Dernières nouvelles de Bruxelles.

Irlande : un référendum et 64 % d’indécis

Sept ans après la déclaration Laeken sur le Future de l’Europe en 2001, tous les citoyens europhiles espèrent que le Traité modifié de Lisbonne va enfin entrer en vigueur. Comme d’habitude, de petits et de grands obstacles jalonneront la route. Un des plus importants est certainement le référendum irlandais qui aura lieu en mai ou en juin 2008. Le Premier ministre Berti Ahern est un défenseur du Traité modifié et, par conséquent, il fera de son mieux pour transmettre confiance et enthousiasme aux Irlandais. Le printemps sera chargé pour les politiciens en campagne : en effet, une large majorité d’Irlandais (64 %) est toujours indécise, rapporte un sondage TNS-MRBI pour The Irish Times, le 26 Janvier. Surprise : les élèves modèles sont les pays les plus récemment entrés dans l'UE. La Roumanie, la Hongrie, la Slovénie et Malte ont déjà ratifié le Traité dans leurs Parlements nationaux. La France est le cinquième pays à avoir suivi cette voie le 8 février.

Turquie : Sarkozy et Merkel toujours contre

La machine politique continue de tourner à plein régime. Alors que le Conseil européen a travaillé une nouvelle fois, le 2 janvier, sur le thème de « l’adhésion-partenariat » de la Turquie, le document met en avant plusieurs questions prioritaires auxquelles Ankara doit répondre. Certains points sont très sensibles, comme la protection des minorités. La Turquie saura-t-elle rester enthousiaste si le chemin vers l’adhésion est encore si sinueux ? D'autant plus que les chefs des grands États européens ont confirmé leur opposition à l’adhésion de la Turquie : le 29 janvier, la Chancelière allemande, Angela Merkel, a rendu visite au Président français, Nicolas Sarkozy, durant la convention du parti de l’UMP à Paris. Tous les deux se prononcent plutôt en faveur d’ « un partenariat privilégié » avec la Turquie.

PAC : les subventions à la production supprimées ?

En vue de la Présidence de la France, de juillet à décembre 2008, il est intéressant de jeter un œil sur les débats actuels concernant une éventuelle réforme de la Politique agricole commune (PAC). Michel Barnier, le Ministre français de l’agriculture et son cabinet, a participé à une conférence intitulée « Adapter la PAC aux nouvelles réalités », organisée par le groupe de réflexion Les amis de l’Europe, le 17 janvier, à Bruxelles. Barnier a expliqué que la production de nourriture mondiale doit doubler d’ici à 2050 et que l’augmentation de la production doit respecter des conditions de viabilité, de sécurité et de qualité. La Suède, elle, s’est empressée d'encourager la concurrence dans le secteur agricole. Une politique qui implique que l’UE se débarrasse des détaxes à l’exportation et des subventions à la production : le débat est ouvert.

Images: drapeau turque (Photo exnovo/Flickr); Images: Turkish flag (Photo exnovo/Flickr); Flying cow (Photo morrissey/Flickr); The Justice league (Photo Roadkillbuddha/Flickr)Vache volante(Photo morrissey/Flickr)