Politique

Indépendantisme : la Catalogne fait des généralités 

Article publié le 10 novembre 2015
Article publié le 10 novembre 2015

Le Parlement catalan a adopté lundi une résolution qui lance le processus visant à créer une Catalogne indépendante de l'Espagne. Les séparatistes commettent une grave erreur, critiquent certains éditorialistes. D'autres accusent l'UE d'être responsable de l'essor des mouvements séparatistes sur le continent. 

El Periódico de Catalunya - Espagne : loco, loco

En choisissant d'amorcer le processus d'indépendance, les partis séparatistes catalans Junts pel Sí et CUP commettent une grave erreur, estime le quotidien de centre-gauche El Periódico de Catalunya : « L'indépendantisme a privilégié une vaine fuite en avant qui sera stoppée dans quelques jours par la Cour constitutionnelle, quand celle-ci annulera la résolution à la demande du gouvernement central et menacera de destituer plusieurs députés et membres de la généralité de Catalogne. … Soit ce geste restera sans suite et sera bientôt oublié par les parlementaires, soit un grand nombre de personnes choisiront de braver le droit en vigueur. … Le Parlement régional catalan bafoue l'ensemble des règles du jeu démocratique et ne peut espérer que l'Espagne, l'UE ou la communauté internationale fassent preuve de compréhension à son égard. » (10/11/2015) 

Der Standard - Autriche : à la Mas

Par l'initiative de son parti au Parlement, le gouverneur de la généralité de Catalogne Artur Mas s'est engagé dans une impasse, écrit le quotidien de centre-gauche Der Standard : « Aux élections régionales de fin septembre déjà, les séparatistes obtenaient la majorité absolue des mandats - mais si Artur Mas avait fait abstraction de l'arithmétique électorale, il se serait rendu compte que la majorité des électeurs ne le soutenait pas. Pourtant, les séparatistes veulent continuer dans cette voie, bâtie sur l'espoir de susciter la colère contre Madrid. Dans le genre grande vision politique, on fait mieux. Les mises en garde de la Commission européenne, selon lesquelles l'indépendance pourrait signifier la fin des privilèges de l'UE et de l'appartenance à l'euro ne laissent pas les électeurs catalans indifférents. Il était contre-productif de la part de Mas de minimiser ces objections en les jugeant ridicules, mais à présent, il semblerait qu'il ne puisse plus faire machine arrière. L'arroseur pourrait bientôt être l'arrosé. » (10/11/2015) 

La Stampa - Italie : l'UE doit ressembler

Si l'UE se résolvait enfin à aborder sérieusement les crises actuelles, elle pourrait couper l'herbe sous le pied des mouvements séparatistes et eurosceptiques, assure le quotidien libéral La Stampa : « L'UE n'a certes pas le pouvoir d'influer sur le Brexit ou sur le sort des Catalans. Mais elle n'est pas impuissante. La tendance à la sécession est aussi marquée par l'image d'une Union qui bataille contre les crises sans parvenir à les résoudre. Voici que l'on remet sur le tapis l'endettement de la Grèce. Mais le problème principal reste la question de l'immigration. Il ne faut pas attendre de miracle du sommet exceptionnel UE-Afrique cette semaine à Malte. Mais on est en droit d'attendre l'adoption de grandes lignes, qui donnent aux citoyens et aux gouvernements le sentiment que Bruxelles s'intéresse réellement au problème des réfugiés sans remettre en cause l'accord de Schengen et la liberté de circulation des personnes ». (10/11/2015) 

_

En partenariat avec euro|topics - 30 pays, 300 médias, 1 revue de presse. T