Politique

Désaccord sur le Tibet au Parlement

Article publié le 31 mars 2008
Publié dans le magazine
Article publié le 31 mars 2008
Boycotter ou non les Jeux Olympiques de Pékin, les eurodéputés se posent la question. Crise de la mozzarella en Italie et Sarko en lune de miel 10 Downing Street : dernières nouvelles de Bruxelles.

Pékin, cité interdite aux politiciens européens ?

L’actualité au Tibet a un peu éclipsé les autres sujets de la semaine au Parlement européen. Son président, Hans-Gert Pöttering, a profité de la traditionnelle session organisée après le Sommet européen pour mettre la question sur la table : faut-il aller à Pékin alors qu’on massacre au Tibet ? Si bon nombre de députés semblent accepter l’idée un boycott politique des Jeux Olympiques (à savoir, ne pas assister à une cérémonie d’ouverture à laquelle l’essentiel d’entre eux n’est pas invité), le boycott complet ne passe pas. Pour différentes raisons.

Les « idéalistes », à l’instar du député Vert Daniel Cohn-Bendit, veulent profiter de l’occasion pour « foutre le bordel », en encourageant les athlètes à s’exprimer politiquement (...et sacrifier leurs carrières ?). Les « réalistes » pensent quant à eux que cette action ne serait pas très « sérieuse ». Officiellement par ce que les Jeux « ne sont pas un événement politique », et qu’ils seront l’occasion de « dialoguer » avec les autorités chinoises. Dixit la Commission européenne et nombre de gouvernements, dont celui de Gordon Brown. Il avait boycotté le récent Sommet UE-Afrique de Lisbonne en raison de la présence du dictateur Zimbabwéen Robert Mugabe, mais il a assuré qu'il participerait à la cérémonie d’ouverture. Ah, mais le sport, c'est quand même autre chose que la politique... Plus sur ce sujet : http://bruxelles.cafebabel.com !

Pizza sans Mozzarella

La crise des ordures napolitaine semble avoir fait une victime collatérale de plus : la mozzarella di bufala, emblématique fromage italien, produit essentiellement en Campanie, autour de Naples, à partir de lait de bufflonne. En effet, il semblerait que l’amoncellement des ordures dans les rues de Naples et leur évacuation par la mafia vers des décharges illégales ait fini par engendrer des contaminations à la dioxine qui touchent maintenant les élevages. 83 fermes ont été mises en quarantaine. Alors que le gouvernement italien tente de minimiser l’affaire, plusieurs Etats membres de l’UE ont suspendu leurs importations du fameux fromage, et la Commission européenne s'est saisie de l'affaire. La contamination ne touche toutefois que la mozzarella di bufala, celle produite dans d’autres régions italiennes à base de lait de vache n’étant pas affectée.

In love with Sarkozy ?

Après Tony, qui était apparu à la tribune du dernier congrès de l’UMP, c’est au tour de Gordon de tomber amoureux de Nicolas Sarkozy. A l’occasion d’une visite au Royaume-Uni, le président français a été reçu par le Premier ministre britannique Gordon Brown, et le courant est visiblement bien passé : un siècle après l’Entente cordiale, c’est « l’Entente formidable ». Au programme, coopération renforcée en matière internationale, militaire et nucléaire. Alors, histoire d’un soir ou grand amour ? Si Sarkozy a assuré à la sortie de la réunion qu’il ne s’agissait pas d’un « one-night-stand », reste à voir si la relation va s’approfondir, car au niveau des politiques internes à l’UE, les divergences entre les deux pays sont nombreuses : agriculture, euro, Turquie, Traité de Lisbonne, finalité de l'intégration européenne...

Palestine : Pégase prend son envol

L’Europe vient de débloquer 300 millions d’euros à destination des réfugiés palestiniens. 229 millions sont injectés dans le mécanisme Pégase créé l’an dernier pour réamorcer les transferts financiers vers la Palestine en évitant qu’ils arrivent dans les poches du Hamas. Le reste sera versé via à la contribution européenne à l’UNWRA, l’organisme des Nations-Unies qui s’occupe des réfugiés palestiniens.

Photos: Une, (steve webel/flickr); manifestations pro Tibet - Antherpen (Photo, pietel/flickr); mozzarella (Photo, lady_dimora/flickr); Nicolas Sarkozy (Photo, gunthert/flickr); drapeaux en Palestine (Photo, gotto78/flickr)