Politique

Démissions à la Commission

Article publié le 3 mars 2008
Article publié le 3 mars 2008
Frattini part en campagne et Kyprianou quitte le navire. Pagaille interne, déficit des naissances et fraude fiscale : voici les dernières nouvelles de Bruxelles.

Le départ du Commissaire spécial santé

Markos Kyprianou, le Commissaire en charge de la santé, tourne le dos à l’UE : il a choisi de devenir le ministre des Affaires étrangères du gouvernement chypriote de Dimitris Christofias, président nouvellement élu. Le fils de l’ancien président chypriote Spyros Kyprianou n’est pas le seul conservateur à causer du tracas à Barroso. L’italien Franco Frattini, vice-président de la Commission, va également prendre congés pendant quatre semaines, pour participer à la campagne électorale de son pays. Les bruits de couloirs supputent qu’il pourrait bien devenir le Ministre des Affaires étrangères sous le nouveau gouvernement de Berlusconi, si celui-ci remporte les élections du 13 et 14 avril prochain.

L’OLAF enquête sur des irrégularités au

Parlement européen

L’Office européen de la lutte anti-fraude (OLAF) épluche actuellement un rapport interne du Parlement européen pour vérifier les demandes de remboursement de frais effectuées par les députés, bureau par bureau. Pour l’instant, il n’existe pas de consignes concrètes sur les fraudes. Pour l’ensemble des 785 bureaux, le forfait de dépense s’élève à 15 496 euros par mois. 27 régulations différentes sont mises en place pour le contrôle des comptes. Le porte-parole du Parlement, Jaume Duch Guillot, assure qu’un système unitaire verra le jour après les élections européennes de 2009, et permettra de mettre fin au chaos actuel.

L’adhésion du Liechtenstein à l’espace Schengen

En marge du scandale fiscal qui touche le Liechtenstein, un thème délicat était inscrit à l’agenda du Conseil pour la Justice et les Affaires intérieures le 27 février dernier : l’entrée du Liechtenstein dans l’espace Schengen. Déjà lors de la visite du Président du Liechtenstein, Hasler, à Berlin le 20 février, Angela Merkel avait laissé entendre que l’Etat alpin devait montrer les progrès qu'il a réalisés en matière de lutte contre les fraudes (par exemple, la transposition de la troisième directive sur le blanchiment d’argent). En réalité, l'espace de Schengen n'a pas de legislation très claire, garder le secret bancaire serait d'ailleurs possible.

L’Europe veut booster la natalité

Dans le rapport de Françoise Castex du parti socialiste européen, qui a été rapidement adopté, le Parlement européen affirme que la natalité peut être stimulée grâce à des mesures politiques. L’âge moyen des Européens passera de 39 à 49 ans en 2050, et la population en âge de travailler va chuter de 331 millions à 268 millions. Le Parlement propose donc de mettre en place des instruments en faveur des familles à travers l’Europe, comme la durée de la protection de la maternité, des allocations pendant les congés de maternité et une garantie pour le retour à l’emploi.

Photo en Une:Xavier Häpe/Flickr. Dans le texte : 1. (guesus/Flickr), 2. (libaer2002/Flickr), 3. (Jorge Gravines/Flickr)