Politique

Balkans, Turquie et UE : trésors cachés ou clichés dévoilés ?

Article publié le 14 mars 2012
Article publié le 14 mars 2012
« Si semblables, si différents, si européens. » Une vidéo compare l’UE, la Turquie et les Balkans à l’aide d’un spot qui vend du rêve, aux allures de bulle aussi touristique qu’utopique.

13 ans après le bombardement de Belgrade par les États-Unis et l’UE pour mettre un terme au nettoyage ethnique du Kosovo, ce territoire est devenu un pays indépendant et la Serbie est l’un des candidats officiels à l’élargissement de l’UE ; elle devrait être intégrée après la Croatie en 2013. Peut-on vraiment comparer Belgrade à Paris ? Six jeunes des Balkans (et d'ailleurs) exposent leur point de vue.

Aca, Serbie

« C’est bien qu’on nous compare à Paris, ça a toujours été notre but. Mais ça tient un peu du conte de fées quand on voit les commentaires postés sous la vidéo ; on ne sera jamais d’accord pour définir qu’est-ce qui correspond à quoi dans les Balkans, mais l’espace de ces quelques secondes j’ai pu avoir un aperçu de l’esprit européen. »

Sladjana, Bosnie

« On dirait une pub pour le concours de l’Eurovision – kitsch et démodée. »

Milena, Serbie

« J’aime bien cette vidéo. Les vues et la musique sont sympa, il y a de la créativité. Pas terrible de mettre le Kosovo à part (dans la vidéo le Kosovo est comparé à l’Espagne, ndlr) alors que la question de son statut n’est pas tranchée, ils auraient dû mettre des noms de villes plutôt que des noms de pays. Une capitale ne reflète pas toujours fidèlement l’image d’un pays dans son entier, surtout dans cette région où les villes sont clairement plus développées. La décentralisation, on ne sait toujours pas ce que c’est. »

Boris, Macédoine/ FYROM*

« Tout est bien ficelé dans cette vidéo. L’UE c’est une affaire d’unité dans la diversité mais ses citoyens doivent avoir la possibilité de voir pourquoi chacun de nous est unique, il faut les encourager à explorer sans avoir peur des cultures qu’ils ne connaissent pas. La différence, ça ne doit pas être quelque chose qui fait peur mais quelque chose qui va enrichir l’UE culturellement. Je me suis demandé pourquoi la vidéo ne comparait pas la Macédoine à la Grèce ; voilà deux pays nuls en économie, ravagés par la corruption, où les hommes politiques sont nos pires ennemis et où les bâtiments ont un air vénérable – bon ok, les nôtres sont en placo, mais bon… »

Marin, Londres

« Les trésors cachés de l’Europe – c’est ça… Après avoir regardé ce clip trois fois j’en conclus qu’ils sont vraiment bien cachés, parce que tout ce que j’ai vu ce sont quelques destinations touristiques bien connues, des monuments tout aussi célèbres et un écran plasma. Les Balkans sont un feu d’artifice de diversité culturelle éblouissante. Le clip est un diaporama qui met en parallèle des destinations occidentales qui ont l’air de prime abord de toutes se ressembler. Le but de cette vidéo est de montrer au public de l’UE qu’il y a maintenant des universités en Macédoine, des chaînes de télé au Kosovo, des gratte-ciel en Turquie et des théâtres en Croatie. Tout ça amène le spectateur à des idées stéréotypées du genre « quels progrès pour ces populations qui étaient hier encore à dos d’âne ». J’aime pas du tout. (/Pouce en bas.) »

Vasilka Lalevska, FYROM/ Macédoine*

« J’aime la créativité derrière cette idée. La vidéo m’a laissé une impression d’originalité. En comparant les pays de cette région avec des États membres de l’UE, elle met à mal les a-priori sur le niveau de développement et de culture dans cette partie de l’Europe. Elle met aussi en avant le fait que l’UE ne s’ouvre que maintenant à quelque chose de « semblablement différent ». »

Que pensez-vous de la vidéo ? On attend vos commentaires ici !

*FYROM (former Yugoslav republic of Macedonia), ancienne république yougoslave de Macédoine, nom officiel utilisé par l’ONU

Photo et vidéo (cc) DoktorCabarabdic/ youtube