Politique

Accord UE-Russie : la guerre froide enfin terminée

Article publié le 26 mai 2008
Article publié le 26 mai 2008
A l’ombre des élections 2009, les postes se redistribuent à la tête de l’UE et les rumeurs vont bon train. Création d’une union pour la Méditerranée, des pollueurs punis... et la fin de l’impasse diplomatique entre la Russie et l’Europe : dernières nouvelles de Bruxelles.

Les candidats aux postes clé de l’UE

Miliband et Bernard Kouchner, ministre français des affaires étrangères|Dans les couloirs de l’UE, les rumeurs sur un nouveau candidat pour le rôle de Haut Représentant pour la politique extérieure créé par le Traité de Lisbonne, vont bon train. Il s'agit de l'actuel secrétaire aux Affaires extérieures anglais, David Miliband. Un tel choix pourrait convaincre Downing Street de soutenir la candidature de Jean-Claude Juncker, Premier ministre du Luxembourg, pour le poste de Président du Conseil européen, autre nouvelle fonction créée par Lisbonne. La nomination de Jose Manuel Barroso au poste de Président de la Commission pourrait être confirmée alors que la Présidence du Parlement pourrait être partagée entre Jerzy Buzek, député polonais de centre droit, et Martin Schulz, député allemand actuellement à la tête du groupe socialiste du Parlement européen. Quand auront lieu les nominations ? Début 2009, à la suite des élections européennes.

Où en est l'Union pour la Méditerranée ?

Tunis Le 20 mai, la Commission a enfin révélé les grandes lignes de la nouvelle Union pour la Méditerranée, décevant ceux qui espéraient un changement… comme Nicolas Sarkozy. Dans les faits, il ne s'agit que de renforcer ce qui était déjà prévu par le processus de Barcelone, un partenariat lancé en 1995 dans le but de créer une stratégie commune pour la Méditerranée. Les réunions entre les quarante-quatre pays (Turquie et Israël inclus) auront lieu sous une présidence européenne, en partenariat avec un pays méditerranéen. Lancement : le 13 juillet prochain à Paris.

Qui pollue paie

Forêt en Europe Le 22 mai le Parlement européen a approuvé une proposition sur la protection de l'environnement qui oblige les Etats membres à infliger des sanctions pénales contre celui qui se rend auteur, complice ou même seulement instigateur, de délits contre l'environnement. Les déchargements illicites de substances dangereuses et radioactives, le mauvais traitement des ordures, l'utilisation illégitime de substances qui endommagent la couche d'ozone, mais également le commerce illicite d'espèces protégées devront être sanctionnés avec des peines « effectives, proportionnelles et dissuasives ».

Fin de l'impasse entre l'UE et la Russie

Une guerre froide un peu plus chaudeMercredi 21 mai les relations entre l’UE et la Fédération russe ont changé. Un nouvel accord de coopération a en effet été signé, qui remplacera celui déjà signé juste après la chute de l'Union soviétique. Le nouveau Président russe Dimitri Medvedev, rompt ainsi avec la politique mené par Poutine, alors que l'UE démontre qu'elle sait tenir à l'œil des pays comme la Pologne ou la Lituanie, depuis toujours hostiles au projet. Les négociations dureront au moins pendant un an, et les accords devront être ratifiés par les Etats membres.