ORIENT EXPRESS REPORTER tripled

  • Shopping vintage à Lyon

    par le 14 janvier 2013
    Traduction : Marion Chauveau Le vintage ça peut être branché, ennuyeux, hipster ou artificiel. Mais que veut vraiment dire ce mot ? Est-ce que la nouvelle Fiat 500 ou une Mini super fashion peuvent être qualifiées de vintage ? Est-ce une mode, un style de vie ou bien une réponse pour réduire la surconsommation en Europe demande, Artur Krzykowiak.
  • Étudiants croates : « Ce n’est pas l’Europe qui nous sauvera »

    par le 17 décembre 2012
    (Photo : (cc)Pliketi Plok/flickr/pliketiplok.com/nedjelja/) Un an avant leur entrée au sein de l’Union européenne c’est avec beaucoup de scepticisme que les jeunes croates envisagent leur avenir professionnel. Reportage à Zagreb pour prendre la température des étudiants, par Christiane Lötsch  Croatie, derniers jours avant les vacances scolaires.
  • Rap français et politique : le bitume avec une urne

    par le 17 décembre 2012
    Photos : Une © capture d'écran du site officiel d'Abd al Malik L’image des banlieues françaises se résume toujours aux émeutes de 2005. C’est pour cela que l’organisation ACLEFEU tente aujourd’hui de combattre la stigmatisation politique des jeunes de banlieues à travers une campagne nationale qui peut compter sur l’appui de célèbres rappeurs français.
  • Écrivains étrangers à Paris : un chez-soi imaginaire ?

    par le 17 décembre 2012
    (Photo (cc) Chiara Cremaschi/ Flickr) Tous les samedis, à 17h00, le premier étage de la Shakespeare and Company, une célèbre librairie parisienne, se transforme en un point de rencontre pour tous les écrivains itinérants de la ville.
  • Berlin-Neukölln : hipster avant l’heure ?

    par le 17 décembre 2012
    (cc)kbirkenbach/flickr Pour les médias, Neukölln n’est connu que pour sa violence et l’échec de l’intégration. Pourtant, depuis quelques années, le quartier est devenu un exemple du phénomène de gentrification à Berlin. Je vis depuis quelques mois dans la Weichselstrasse à Berlin-Neukölln. Selon les statistiques, près de 315 000 habitants, dont 41% d’ immigrés, sont au chômage.
  • Dessiner contre Erdoğan : la BD turque met la gomme

    par le 17 décembre 2012
    Erdogan vu par Penguen : "Mec, qu'est-ce que je me suis marré..." ©penguen.com En Turquie, les magazines satiriques et humoristiques actuels comme Leman, Penguen ou Uykusuz sont connus de tous. Ils sont plutôt une épine dans le pied du gouvernement Erdogan.
  • StadtlicHH : 4 Hamburgers et un magazine urbain

    par le 17 décembre 2012
    Soirée de lancement du numéro 9 de StadtlicHH (Photo ©stadtlichh-magazin.de) Le print, c’est mort ? Que nenni. Martin, Valérie, Ulrike et Anne ont créé à Hambourg leur propre magazine urbain. Reportages en profondeur, photographie, et de la place pour des surprises. Le tout est gratuit à lire. Le print, et si on pouvait encore en vivre maintenant ?, se demande Jens Wiesner. Maintenant mais vite.
  • Bosnie : le retour d’exil d’une génération

    par le 17 décembre 2012
    Asima - (Photo ©Alfredo Chiarappa/alfredochiarappa.com pour OERII Sarajevo 2012 par cafebabel.com) En 1991, peu de temps avant le déclenchement de la guerre, la Bosnie-Herzégovine devint subitement une terre en proie à l’exode. Sur les quelques 700 000 personnes qui fuirent le pays, 80% d’entre elles se réfugièrent dans divers pays de l’Union européenne.
  • Internet, un outil pour transformer la Bosnie ?

    par le 17 décembre 2012
    (Photo (cc)guerry-monero/flickr -http://www.facebook.com/Guerry.Images) « In Bosnia they don’t have roads but they have Facebook. » Cette sentence sans appel ne vient pas de Bosnie mais du biopic sur la vie de Mark Zuckerberg, The Social Network. Aussi simpliste qu’elle puisse paraître, cette idée est pourtant vraie. La Bosnie d’aujourd’hui demeure dans une situation chaotique.
  • « Gängeviertel », l’îlot de résistance hambourgeois

    par le 30 août 2012
    Suite aux conséquences de la bulle immobilière, la ville d’Hambourg court après les espaces constructibles. Résultat : seulement deux blocs historiques subsistent dans le quartier de « Gäengeviertel » pour lequel artistes, militants d’extrême-gauche et sympathisants ont décidé de se battre.