Lumière et l'obscurité

Les Euro-Escrocs

Article publié le 7 mars 2008
Publié par la communauté
Article publié le 7 mars 2008
Escrocs et Flics
 Dukal (Photo: Dukal)

A Bruxelles, c’est le style classique qui revient à la mode. Bien que dans les vitrines des magasins de vêtements, ce sont les années 80 qui se distinguent, au Parlement européen, c’est le Moyen Age qui est à l’honneur. Un récent rapport interne révèle l’utilisation suspecte des sommes réservées aux frais d’activités (pour la rémunération des assistants) par certains eurodéputés. Mais, pas de panique, les intéressés ont décidé de ne pas rendre l’affaire publique et ce, par un vote démocratique. Le juge et le tribunal ne forment plus qu’une seule et même personne, comme à la bonne vieille époque. .

Un eurodéputé danois, faisant parti de la commission parlementaire qui a statué sur ce point, s’est distingué en incitant ses collègues à voter en faveur de la publication du rapport. Ce dernier explique comment une partie de cet argent a atterri dans des entreprises de la filière bois ou dans des centres de soin pour personnes âgées. Que nos eurodéputés sont généreux : ils se préoccupent du sort de nos aînés et de l’avenir de la faune et la flore européennes... Le rapport confirme également que nos représentants sont tellement charitables qu’ils ont accordé quelques extras (20 fois le salaire normal) à leurs assistants à l’occasion des fêtes de Noël. Pour information, un assistant peut gagner jusqu’à 17 000 euros par mois maximum. Etrangement, il semble également que ces virements bancaires ont eu comme destin des comptes des eurodéputés, et pas de celles de ses assistants. Quel manque de classe... Que les hommes politiques nous escroquent, soit, nous y sommes habitués depuis longtemps, mais de grâce, que cela soit fait avec élégance! Qu’ils laissent de côté les votes et la transparence, et qu’ils nous volent directement, sans détour. Ou mieux encore, je leur recommande de regarder cette vidéo et d’en prendre note. Je leur offre seulement le générique pour qu’ils se laissent séduire par cet air de piano trompeur.

Le cinéma a mis à l’honneur bon nombre de bandits : les escorcs effrontés interprétés par et dans , la belle voleuse compulsive Marnie dans , ou l’équipe de stratèges de , avec George Clooney en tête, sont parmi mes favoris.

Ricardo DarínGastón Pauls “9 Reines” “Pas de printemps pour Marnie” ”Ocean’s Eleven”

S’il ne devait en rester qu’un, je choisirai probablement et avec leur arnaque si subtile. Les deux compères sur leur 31, Reford avec ses fleurs et Newman avec ses cigares et ses chapeaux, (bien plus stylés que nos euro-escrocs) en deviennent presque attendrissants, dans le film certes, il ne faudrait pas qu’ils nous fassent oublier les indésirables de Bruxelles.

Robert RefordPaul Newman

Cati Kaoe Escros dans la ville

Il semble que la semaine ait été marquée par les chapardages en tout genre, certains plus drôles que d’autres. Un député britannique, le conservateur , a avoué avoir volé un porte-cigarettes dans la maison de Tariq Aziz, ancien Vice-Premier ministre irakien, détruite par les bombes après l’invasion américaine. La police lui a demandé de rendre l’objet mais Johnson a eu le culot de se justifier en déclarant: . Allez, Boris, avoue plutôt que tu n’as pas pris la statue parce-qu’elle ne rentrait pas dans ta poche! A en croire le “Daily Telegraph”, c’était seulement un petit souvenir. Johnson, n’a pas pu se contenter d’une carte postale typique de Bagdad, celles qui montrent la misère des rues, les maisons détruite et les corps gisant sur le sol. Le hasard fait que, Monsieur Johnson se présente aux élections municipales de Londres, et il crie maintenant au complot politique. En tous les cas, si vous passez dans la capitale anglaise, gare à vos poches!

Boris Jonson“ Prendre l’étui à cigarettes d’un tyran ne revient pas à voler une statue en bronze datée de 2 300 ans av. J-C d’un roi akkadien”

Que de bons moments grâce à eux. Mais attention, trop de rire tue le rire. Pour calmer vos ardeurs, je vous laisse en comagnie du pire voleur de l’histoire du cinéma. Dans , réalisé par , le malheureux , interprété par erre dans les rues de Rome en quête de son vélo.

Le Voleur de bicyclette Vittorio de SicaAntonio RicciLamberto Maggiorani

Traduction: Franck Cazalas