Le Puy de Babel

Born Free

Article publié le 18 mai 2010
Publié par la communauté
Article publié le 18 mai 2010
Imaginez un monde où les roux, où si vous préférez  le politiquement correct, les blonds vénitiens, plus que les cibles de railleries sont traqués et exterminés. C’est le postulat qu’a fait Romain Gavras pour son dernier court métrage qui illustre la chanson Born Free  de M.I.A.

 Le réalisateur français n’en est pas à son coup d’essai, puisqu’il est déjà le père du clip polémique du titre No stress de Justice.

A croire qu’il aime cela car son nouveau court défraye déjà la chronique à cause notamment de son ultra-violence, au point que dès le jour de sa sortie il a été censuré sur Youtube. Pourtant je soutiens totalement la démarche du cinéaste. Je pense que les roux ont aussi droit à une part d’exposition médiatique, après tout c’est une minorité visible comme une autre !

 Enfin je suis content qu’il y ait enfin un artiste qui se lève pour défendre les roux. D’ailleurs je ne peux que saluer sa prochaine initiative de faire carrément un long métrage, appelé les seigneurs,  reprenant le thème du clip. Le synopsis est simple. Deux français roux décident de partir en Irlande pour cesser de subir des railleries.

Il est vrai que ceux qui sont trop souvent appelés « poils de carottes » ont toujours subi des discriminations. Si maintenant cela se résume souvent à des blagues pas très drôles ou des légendes urbaines sur les odeurs corporelles de ces mesdames à la chevelure flamboyante, avant les roux étaient réellement persécutés. Ils étaient considérés comme impures car ayant été conçus pendant la période de menstruation de la femme. Bien évidemment ils étaient aussi des interlocuteurs privilégiés du diable ainsi que des sorcières ou bien des traitres. Par exemple Judas est souvent représenté comme quelqu’un de roux. Il faut tout de même noter que certaines cultures admiraient les roux, par les Romains dont les femmes (d’après wikipedia) faisaient venir des perruques rousses ou blondes des tribus germaniques.

Revenons à notre époque. Il est intéressant de noter le retour à la mode des blagues sur les roux. Sur Facebook de nombreux groupes ont éclot sur ce sujet. Avec des intitulés genre : «  les roux n’ont pas de testicule, ils ont des roubignoles » ou «  les roux vont-ils au paradis, oui Dieu ne punit pas deux fois ». Certes cela fait rire, mais espérons que cela ne reste qu’un effet de mode. Parce que trêve de plaisanteries, nos amis à la chevelure flamboyante sont aussi compétents et intelligents que d’autres.  D’ailleurs je pense qu’il est particulièrement important d’avoir un ami roux à ses côtés, et ce en toutes circonstances. Ba oui ça dépanne toujours un roux de secours …