La Lettre Persane

L'Iran reste en Syrie, la Russie se retire 

Article publié le 20 mars 2016
Article publié le 20 mars 2016

PAR DIANE ESTHERAL

« J'espère que ma décision sera un signal fort pour toutes les parties en conflit et contribuera à les encourager dans leur confiance dans le processus de paix » avait déclaré Vladimir Poutine en annonçant inopinément le retrait de son armée. Il affirmait néanmoins qu'il avait atteint ses objectifs.

En intervenant les dirigeants russes avaient assuré qu'il s'agissait de liquider Daesh afin d'assurer la survie de  l'actuel  régime syrien.  En toute évidence Daech est toujours en place, car la Russie a entretenu un flou pendant les trois mois d'intervention ce qui n'a trompé personne. Avant son départ la Russie a assuré son port où ses effectifs  demeurent sur place. Quant à Bachar -al -Assad il va soit fuir les ruines qu'il a sciemment provoqué ou perpétuer sa guerre meurtrière contre sa population où l'Iran continuera à jouer son rôle prépondérant.

Si Daesh n'a pas souffert des dégâts c'est parce que les bombardements ont bisé les rebelles qui combattent le régime syrien. Protéger le régime syrien des rebelles était aussi protéger les intérêts russes dans la région et les partager avec son associé iranien. Selon Bachar-al-Assad la Russie aurait aidé à la victoire contre le terrorisme et par terrorisme le régime syrien entend tout groupe qui lui est opposé.

Par sa retraite Vladimir Poutine prétend se placer parmi les leaders du monde « civilisé » dont ses deux objectifs sont tout d'abord avoir des concessions dans ses desseins impérialistes d'annexions des pays voisins de l'ancienne URSS et certainement pour la levée des sanctions économiques de la Communauté Européenne.  Quant à l'Iran, il reste en Irak, au Yémen et en Syrie   avec son armée des Pasdaran, des milices chiites, des Hezbollahs tout en protégeant ses groupes  terroristes  qui sont sa raison de continuer et déstabiliser le Moyen Orient.

Après la signature des accords nucléaires et la levée des embargos, l'Iran n’a pas changé de comportement  a déclaré le général Lloyd Austin commandant des forces américaines au Moyen Orient.  La capacité  de la République Islamique en matière des missiles à longue distance est gigantesque, car ils viennent  de lancer des missiles d'une haute capacité de nuisance  avec une inscription en hébreu  où ils préviennent qu'ils seront utilisés pour détruire Israël. Ces menaces interviennent juste après la levée de toutes les sanctions. En ce qui concerne les droits humains l'Iran continue sans gêne  à exécuter son peuple avec le silence de l'occident et du monde.