inside cafébabel

Voglio Viviere Così : la vie des autres

Article publié le 11 janvier 2017
Article publié le 11 janvier 2017

On lance un nouveau projet avec un nom plutôt emblématique. Voglio Vivere Così - C'est ainsi que je veux vivre - est une collection de 8 histoires qui racontent des modes de vie différents, alternatifs et uniques. Une fenêtre sur un coin de monde que vous n'avez jamais vu. 8 articles sur 8 semaines, choisis par nos soins. La vie des autres n'aura jamais été si familière.

Le piment de la vie d’une rédaction remplie de journalistes ? Inventer d’étranges projets éditoriaux aux sujets indubitablement discutables. Et Voglio vivere così (C’est ainsi que je veux vivre, ndlr) est sans aucun doute l’un d’entre eux. Comment ces derniers prennent-ils vie ? Cela reste un mystère réservé à ceux qui ont eu l’honneur (et/ou le devoir) d’assister à une réunion éditoriale de cafébabel. Mais ce qu'il faut retenir, c'est que nous sommes de retour pour vous proposer une idée tournée vers le futur. Voglio vivere così, notre nouveau projet éditorial donc, va vous raconter des histoires sur des styles de vie différents, alternatifs et uniques.

Léger et positif, drôle et sérieux, Voglio vivere così vous fera sourire mais surtout, il vous fera comprendre la différence, l'étrangeté ou cet Autre qui s'écrit avec une majuscule. Ce projet, vous pourrez le lire tranquillement, à tout moment, après une année malheureusement riche en informations négatives. En gros et en grand, on vous a construit une fenêtre sur un coin du monde que vous n’avez jamais vu, pensé ou considéré, et qui se trouve peut-être à 100 mètres du bar où vous prenez chaque matin votre café.

À vous de juger ces 8 histoires qui composent la série et que nous proposerons dans les semaines à venir. Toutefois, et comme on s'entend bien avec vous, nous pouvons déjà vous en donner un petit aperçu. Vous pourrez par exemple demander quelques infos à Pawel qui, avec sa frontale et son casque de vélo, est allé faire la connaissance de ceux qui vivent encore dans les Catacombes de Paris en 2017. Si vous discutez avec Sophie, vous pourrez vous faire une idée d'une vie qui s'écoule dans un camping-car quand on est journaliste freelance. Parce qu'après tout : « À quoi bon une maison fixe si tu es amené à tout le temps te déplacer ? ». Ana, quant à elle, vous secouera un peu en lâchant : « Oui, j’ai interviewé l’homme-chèvre. Oui, il avait des sabots, des cornes et mangeait de l’herbe. Non, il n’est pas fou, il le fait pour des raisons biologiques ! ». Bref, Voglio Vivere Così va vous emmener loin, tout en préservant votre zone de confort parce que disons-le une bonne fois pour toute : si vous nous connaissez bien, vous allez aimer ce projet.

Vous brûlez d'envie de connaître le reste ? Patience. On commence demain, à raison d'un article par semaine, le jeudi. D'ici là, tenez vous-prêt.