inside cafébabel

Notre première édition euro-méditerranéenne bientôt en ligne !

Article publié le 20 février 2014
Article publié le 20 février 2014

Ce pro­gramme d'échange de jeunes jour­na­listes et pho­to­graphes marque la ren­contre entre deux com­mu­nau­tés de jour­na­listes ci­toyens in­no­vantes et dé­bor­dantes d'éner­gie : la com­mu­nauté ba­bé­lienne et la com­mu­nauté des blo­gueurs et ci­toyens jour­na­listes tu­ni­siens.

Les re­por­ters par­tis en Tu­ni­sie pour le tout pre­mier re­por­tage de notre série "Eu­ro­med Re­por­ter " sont ren­trés di­manche soir. Ils sont ren­trés, mais l'aven­ture n'est pas finie : leurs sou­ve­nirs tout frais de ce sé­jour trop court et leurs idées et in­ter­views en abon­dance ali­men­te­ront leurs ar­ticles qu'ils nous en­ver­ront avant la fin de cette se­maine pour que la com­mu­nauté ba­bé­lienne les tra­duisent et les pu­blie dans votre ma­ga­zine pré­féré. 

Pour­quoi ca­fé­ba­bel, un jour­nal eu­ro­péen, se doit-il de pas­ser la fron­tière mé­di­ter­ra­néenne ?

Parce que d'après nous, deux zones géo­gra­phiques si proches de­vraient mieux se connaître et parce que ca­fé­ba­bel est un jour­nal par­ti­ci­pa­tif qui peut, à coup sûr, s'en­ri­chir et ap­prendre beau­coup d'une co­opé­ra­tion avec les blo­gueurs, les as­so­cia­tions de jour­na­lisme ci­toyen et par­ti­ci­pa­tif et les ONG qui s'or­ga­nise pour la li­berté d'ex­pres­sion. Cette com­mu­nauté est en plein essor dans le Magh­reb, en Tu­ni­sie, au Maroc, en Al­gé­rie… Dans ces pays, être actif sur fa­ce­book n'est pas aussi ano­din qu'en Eu­rope et c'est sou­vent en-soi un acte d'en­ga­ge­ment. En effet, fa­ce­book est un outil qui fa­ci­lite la mo­bi­li­sa­tion des ma­ni­fes­tants, l'or­ga­ni­sa­tion des as­so­cia­tions, la dif­fu­sion du contenu des blogs et des jour­naux… 

Avec tous ces mo­tifs, ca­fé­ba­bel ne pou­vait pas at­tendre plus long­temps pour aller y voir de plus près. Nous avons donc or­ga­nisé notre tout pre­mier re­por­tage en Tu­ni­sie avec I WATCH, une as­so­cia­tion de lutte contre la cor­rup­tion et pour le dé­ve­lop­pe­ment de l'ex­pres­sion des jeunes dans les par­tis po­li­tiques ou la so­ciété ci­vile. I WATCH a or­ga­nisé des si­mu­la­tions de débat et de vote avant l'adop­tion de la Consti­tu­tion, elle en­cou­rage les jeunes à créer leur parti po­li­tique et s'en­gage dans la pro­mo­tion de la li­berté d'ex­pres­sion. 

Une pre­mière réus­sie !

Les fixeurs, tous membres d'I WATCH ont fait preuve d'une convi­via­lité in­éga­lable lors de la venue de nos re­por­ters à Tunis et d'une très grande ef­fi­ca­cité pour la mise en contact et la pré­pa­ra­tion des in­ter­views. Le débat or­ga­nisé par I WATCH a été un franc suc­cès : Plus de 50 per­sonnes ont été ac­cueillies au cin­quième étage de l'Ho­tel Africa dans la Mé­dina de Tunis. De nom­breux jeunes ac­tifs dans des ONG ou des par­tis po­li­tiques ont ac­cepté l'in­vi­ta­tion et animé le débat au sujet des jeunes et de la par­ti­ci­pa­tion à la scène po­li­tique. La ques­tion était prin­ci­pa­le­ment de cer­ner quel rôle peuvent jouer les jeunes selon leur po­si­tion dans un parti po­li­tique ou dans la so­ciété ci­vile.

En par­te­na­riat avec I WATCH et SFCG - Maroc et avec le sou­tien de la Fon­da­tion Anna Lindh.​