inside cafébabel

De Strasbourg à Lisbonne : où est passée l’opinion publique européenne ?

Article publié le 26 juin 2008
Publié par la communauté
Article publié le 26 juin 2008
Voilà les questions que se posent les militants qui travaillent chaque jour, au travers du magazine cafebabel.com et du site des élections européennes, à la création d’une véritable opinion publique européenne. Nous avons décidé de partager ces inquiétudes avec les lecteurs de cafebabel.com. Nous lançons aujourd’hui une large consultation sur l’avenir de cafebabel.
com et de l’association Babel International. Donnez votre avis !

Strasbourg est le symbole de l’Europe. Symbole d’une amitié franco-allemande tumultueuse, de la construction européenne, de l’argent dépensé dans un projet de Parlement extravagant, loin de Bruxelles. Mais depuis 2001, Strasbourg est également devenu le symbole d’une autre Europe. Imaginée par un groupe d’étudiants Erasmus, forgée par leurs idées et leur énergie, cette Europe-là est à lire tous les jours sur le site Internet qu’ils ont fondé : cafebabel.comBien des thématiques sont 100 % européennes – l’Euro et le traité de Maastricht, le Conseil européen, pour ne citer qu’eux – mais regarder l’Europe en dehors d’une perspective uniquement nationale, reste un objectif essentiel. Et crédible ! Aucun média européen n’a pu couvrir l’importance sans cesse grandissante de la politique européenne. Aucun parti politique paneuropéen n’a été actif dans les institutions européennes et la société civile n'a jamais pu accéder au statut légal d’association européenne.Cafebabel.com cherche à dépasser les barrières et réaliser ces objectifs qui ne sont pas de simples spéculations intellectuelles, mais des outils pour parvenir à des fins politiques. L’Europe est souvent vue comme la solution, pour régler nos problèmes, pour exercer des lois à l’échelle d’un continent et ainsi parvenir à la liberté démocratique et économique. Au-delà des limites imposées par les espaces nationaux.Cette vision, bien-sûr, nous invite à lancer des projets politiques ambitieux, vu le conformisme de l’Europe d’aujourd’hui. Après le décevant compromis de Nice, venu trop tard, la Constitution de Valéry Giscard d’Estaing rejetée par la France et les Pays-Bas, une période de réflexion a été enclenchée. La solution pour sortir de l’impasse aurait pu être portée par le Traité de Lisbonne. Mais là encore, l’idée a échoué sous le coup d’un référendum.Pour ces raisons, nous nous demandons s’il y a toujours une place pour nous en Europe. Existe-t-il un consensus pour construire une opinion publique européenne ? Les associations européennes auront-elles la chance d’exister dans l’Europe d’aujourd’hui ? Un média européen pourra-t-il naître d'une nécessité et d'un désir citoyen et ainsi demander des comptes aux hommes et aux femmes qui exercent le pouvoir ? Peut-on imaginer une alternative politique pour défier les discours eurosceptiques sur le déficit démocratique de l’UE et l’usure bureaucratique ?Voilà les questions que se posent les militants qui travaillent chaque jour, au travers du magazine cafebabel.com et du site des , à la création d’une véritable opinion publique européenne. Nous avons décidé de partager ces inquiétudes avec les lecteurs de cafebabel.com. Nous lançons aujourd’hui une large consultation sur l’avenir de cafebabel.com et de l’association Babel International.

eyefeastoffoolsélections européennes

Donnez votre avis !, président de Babel International, association paneuropéenne éditrice du magazine en ligne cafebabel.com

Nicola Dell’Arciprete

, responsable de la plus jeune équipe rédactionnelle de cafebabel.com, à Londres

Shruti Dudhia

, rédacteur en chef de la rubrique politique de cafebabel.com

Fernando Navarro Sordo