Culture

[VIDÉO] Mario Rubio : la vie secrète des guitares

Article publié le 2 août 2015
Article publié le 2 août 2015

Comment se construit une guitare fabriquée main ? Choix rigoureux des matières premières, soin du détail, grande passion et patience illimitée. Voici les guitares de Matio Rubio, maître luthier au sein de l'École Civique de Lutherie de Milan.

À Milan, il existe une école de lutherie célèbre à travers le monde mais peu connue auprès des Milanais. C'est là que se construisent depuis près de quarante ans des instruments antiques et modernes, selon la tradition luthière lombarde. Mario Rubio est un des enseignants de l'école. Dans son laboratoire de la zone de Ripamonti, il projette et réalise, depuis plus de vingt ans, des guitares classiques entièrement faites à la main. Un travail lent qui prend sa source dans la Valée de Fiemme, sur les Dolomites, où le sapin est coupé durant les nuits de pleine lune, pour finir en boutique où il est travaillé avec d’autres bois précieux comme l’ébène, le cèdre et le palissandre. Les temps de réalisation sont très longs : pour faire une guitare, il faut au moins 300 heures depuis la première entaille jusqu’au vernis final. Entretemps, il y a ce travail de patience et d’attention qui requiert de la compétence et une passion illimitée. Andrés Segovia (guitariste classique espagnol, ndlr) disait : « jouer de la guitare, c’est comme observer un orchestre avec une jumelle : tous ses instruments sont contenus en elle mais dans des dimensions sonores réduites » Il y a une infinité de couleurs, de timbres et de qualités à découvrir. Un instrument techniquement parfait ne suffit pas, son âme est également utile : c’est peut-être cela le secret des guitares de Mario.