Culture

Un projet journalistique inédit

Article publié le 1 septembre 2006
Publié dans le magazine
Article publié le 1 septembre 2006
Cinq journalistes, cinq nationalités, une ville européenne : voici le fil conducteur de notre dernier projet destiné à promouvoir le journalisme de terrain. Bienvenue en coulisse...

Quatre journalistes de quatre nationalités différentes tournent en rond dans la gare centrale d'Amsterdam sous un soleil de plomb. Ils attendent avec impatience le cinquième et dernier membre du groupe. Christian, journaliste bavarois, doit arriver d'une minute à l'autre. Soudain, un jeune homme au visage rouge et arborant de longues dreadlocks se dirige tout droit vers eux. « Vous êtes le groupe café babel ?», lance t-il, un sourire aux lèvres. Evidemment ! Les voilà enfin au complet : cinq journalistes qui, en quatre jours, doivent explorer Amsterdam et livrer leurs impressions sur la ville.

Le club des cinq: présentation

Mariona de Barcelone, Karolin de Londres, Kinga de Bruxelles, Nicolas de San Francisco et Christian de Würzburg. Cinq nationalités, cinq personnalités et une chose en commun : ils sont journalistes pour cafebabel.com. Sélectionnés pour participer au nouveau projet de développement du journalisme européen, ils se sont retrouvés le 20 juillet 2006 dans la capitale néerlandaise. Leur mission: découvrir l'âme européenne de la ville. Sur le terrain.

L'Europe sur le terrain

L’idée de base du projet est d'observer une ville européenne de plus près. Quels sont les grands chantiers en cours ? Quel est l'impact direct de l'Union européenne sur la cité et ses habitants ? Comment les étrangers la perçoivent-ils ? Comment les mêmes problèmes sont-ils résolus dans d'autres villes ? Les réponses peuvent être surprenantes lorsque l'on vient de l'extérieur.

Au delà des clichés

Pour cette première session, chacun des journalistes a choisi un sujet à couvrir. Les thèmes retenus allaient du plus sérieux -les conditions de travail des prostituées- au plus léger –la vie sur une péniche à Amsterdam et Londres-.

Christian, notamment, a découvert que pratiquement tous les habitants d'Amsterdam ont, au jour au l'autre, vécu dans un squat, avec en toile de fond, la bataille que se livrent depuis les années 80 les autorités locales et gouvernementales sur l'interdiction de tels lieux.

Kinga, qui a rencontré des fromagers et des fleuristes, a voulu en savoir plus sur l'image d'Épinal (ou plutôt d'Amsterdam ) qu'ils véhiculent à l'étranger.

Mariona s’est intéressée au sujet sensible de l'intégration des jeunes musulmans qui, nés à Amsterdam et ayant suivi leur scolarité au Pays-Bas, choisissent de «revenir» dans un pays qu'ils ne connaissent pas.

... Et des sentiers battus

Les cinq journalistes de cafebabel.com disposaient d'un atout de taille par rapport aux correspondants étrangers réguliers de la presse traditionnelle : une équipe locale, membre du réseau babélien pour les éloigner des strass et des paillettes d’Amsterdam et leur faire découvrir la ville « côté jardin ». Leur connaissance de l’endroit, leurs contacts et coup de pouce linguistique (traduction ou communication avec les interviewés) ont été d'une aide précieuse pour les journalistes de café babel. Nous espérons que toutes les informations recueillies permettront aux lecteurs de plonger en plein cœur de la Venise du Nord.

«Europe on the ground»: tous les mois, cafebabel.com enverra une équipe de journalistes de différentes nationalités dans une ville du Vieux Continent pour découvrir et faire découvrir aux lecteurs son esprit européen.

Pour en savoir plus, contactez Nuala Morgan, chef de projet, à l'adresse e-mail suivante : info@cafebabel.com.