Culture

The Wankin’ Noodles: «Nos chansons ne parlent que des filles»

Article publié le 15 décembre 2009
Article publié le 15 décembre 2009
Respectivement étudiants en graphisme, cinéma, informatique et littérature, Romain, Régis, Jean-Sylvain et Guillaume sont devenus en France le groupe post-adolescent le plus en vogue selon des grands noms de l'industrie musicale. Voici un bref entretien avec ce quatuor pendant le festival des Transmusicales de Rennes, leur ville natale.

Pourquoi avoir choisi « The Wankin’ Noodles » comme nom de groupe ?

Romain : comment pourrions-nous traduire ce nom ? Les « nouilles qui se branlent » (ils applaudissent). Eh ben voilà !

Jean-Sylvain : c’est provocant. Vous ne pourrez jamais dire ça à la radio. Et, c'est sympa de prononcer « Noodles ».

Depuis combien de temps le groupe existe-t-il ?

Jean-Sylvain (guitariste) : Nous avons commencé à jouer ensemble il y a deux ans, mais cela fait seulement six mois qu’on est à fond dedans.

Romain (batteur) : nous aimions le même genre de musique, alors on a décidé de faire quelque chose ensemble. Décrivez votre musique.

Romain : honnêtement, nos chansons ne parlent que de filles.

Régis (chanteur) : parfois nous parlons du pouvoir ?

Jean-Sylvain : ... de l’argent

Régis : du luxe

Comment travaillez-vous ?

Romain : nous travaillons de manière collective que ce soit pour l'écriture, la composition ou sur scène.

Vous venez tous les quatre de Rennes et avaient été découverts aux Transmusicales en 2008. Quelles sensations cela vous procure-t-il de jouer cette année dans votre ville natale ?

C’est génial !

Jean-Sylvain : ce festival est fait de découvertes musicales et cette année nous sommes l’une d’entre elles. En plus, l'organisateur Jean Brossard croit en nous et nous soutient.

Romain : nous en sommes très fiers.

Et ensuite ?

Romain : nous voulons partir à la conquête du monde en commençant par l’Europe !

Jean-Sylvain : il y a une certaine effervescence autour de nous en ce moment, alors si l’on pouvait, on essaierait d’attirer l’attention de certaines personnes importantes ou partir en tournée pour faire connaître notre musique.

Si vous deviez donner un conseil à des musiciens qui veulent se lancer, quel serait-il ?

Jean-Sylvain : travail, travail, travail !

Régis : essayez et faites mieux que nous

Jean-Sylvain : non, le travail ! Vous devez avoir du talent, mais surtout vous réunir tous les soirs pour travailler, même si parfois cela peut être fastidieux.