Culture

Summercase Madrid : un festival en simultané

Article publié le 27 juillet 2007
Article publié le 27 juillet 2007
Des milliers de spectateurs ont assisté à la 2ª édition du ‘Summercase’, le premier festival de musique organisé simultanément à Madrid et Barcelone.

Les jeunes Européens ont trouvé une nouvelle motivation pour voyager. Les festivals de musique qui prolifèrent en Espagne durant l'été ont un attrait irrésistible, particulièrement aux yeux des Nordiques. Un forfait tout inclus : tourisme, musique et soleil. Le ‘Summercase’ de Madrid et Barcelone qui s’est déroulé les 13 et 14 juillet dernier en est un exemple. Durant deux jours, il a offert à des milliers d’estivants 25 concerts simultanés qui se sont répétés le jour suivant dans l'autre ville. Les groupes se sont déplacés d'une ville vers l'autre en charter tandis que les scènes du festival étaient appelées ‘terminaux’, comme dans les aéroports.

De l’insolite au défoulement

Insolite est l'histoire d'Alex et Sveim, deux Norvégiens de 24 ans, natifs de Tonsberg qui, ont décidé de retrouver au ‘Summercase’ des anciens amis rencontrés en Ecosse quelques années auparavant. Ils se sont rejoints à Amsterdam avant de prendre un train et de traverser l'Europe pour se rendre à Madrid. Ce qui devait être une semaine de concerts et de retrouvailles s’est terminée de manière bien différente.

Le premier jour, les compères ont essayé de pénétrer dans l’enceinte du festival avec des bouteilles d'alcool, mais un agent de sécurité s'en est aperçu, les a vidées puis leur a coupé leurs bracelets d'accès. «Ils m'ont attrapé par le cou », commente John pacifiquement agitant encore et toujours son drapeau écossais. « Ils ne nous ont pas permis d'entrer parce que nous étions ivres », continue Alex. « C’est clair que nous avons bu ; c'est un festival ! Nous avons voyagé depuis la Norvège, nous avons payé 115 euros l'entrée et nous ne pouvons pas entrer. Nous aimons l'Espagne »

Deux festivals en même temps

C’est finalement la capitale catalane qui a accueilli le plus grand nombre de spectateurs étrangers car la scène sur la plage avait des atouts non négligeables. Cela dit, avec la venue de groupes comme ‘The Chemical Brothers, Bloc Party ou LCD Soundsystem, le succès était assuré quand bien même le festival aurait été organisé dans le désert.

Stephan Cole a toutefois rencontré quelques problèmes. Il ne parle pas espagnol et le volume de la musique empêche au garçon de café d'entendre ce qu'on lui demande. D’après lui, les boissons sont bon marché dans le du festival. La bière ou la bouteille d'eau coûtent environ 3 euros, alors qu’en Irlande, le prix serait plutôt aux alentours de 5 euros. Irene Andreova, une Ukrainienne de 26 ans est elle scandalisée par le prix de l'eau. Il y a quand même un endroit où l'organisation a placé un point d’eau à usage public.

Marché Unique Européen de la musique

Selon l’une des organisatrices du festival, « les autres festivals espagnols ne représentent pas de concurrence pour le ‘Summercase’. La vraie rivalité se situe avec les autres évènements européens car c’est difficile d’attirer les meilleurs groupes ». En clair, conquérir la première place du un marché européen des festivals de musique. Le même week-end se tenait le Festival de Marseille, ou le Trafficfestival de Turin, pour ne citer que quelques exemples.