Culture

Sophie Hunger : du folk contre le froid

Article publié le 12 mars 2009
Article publié le 12 mars 2009
Ania et le programmeur, Killed By 9V Batteries, Extraperlo : sélection musicale de cafebabel.com spéciale sortie express de l’hiver.

Sophie Hunger – Monday’s Ghost

En Suisse, c’est une star depuis longtemps, mais à 25 ans la chanteuse de Bern s’attaque maintenant au reste du monde avec sa pop bluesy et limpide. Et elle a quelques raisons d’y croire grâce à quelques morceaux mélancoliques qui lui valent des comparaisons avec Feist ou Cat Power, une voix claire et une attitude pas prise de tête comme en témoignent ses reprises de Bob Dylan. Avec cela une authenticité sur scène et dans la vie que l’on rencontre rarement chez les jeunes artistes : dans une lettre ouverte à Madonna, elle critique l’artificialité des soi-disant changements de la star. Le malheur de Sophie : « L’infamie latente d’être Européenne sans l’être vraiment ». De quoi éveiller notre curiosité.

Label - Jazz Universal

Various Artists – Kristall Lounge Vol.1

Tout doucement, le printemps fait son retour sur le devant de la scène, du moins dans quelques parties de l’Europe. Tandis que certains se languissent du soleil et du gazouillis des oiseaux, les autres regrettent déjà le crissement de la neige sous les chaussures et le chocolat chaud au coin du feu. Le remède qui réconciliera les deux camps, c’est la compilation Kristall Lounge qui réunit des morceaux relaxant des plus célèbres artistes de chill-out tels Ibiza Sunset ou Johannes Huppertz, avec des ambiances cocooning ou encore farniente au bord de la piscine. Attention tout de même, cette lounge musique n’est pas une incitation au grand ménage de printemps mais plutôt une invitation à rester couché plus longtemps.

Label - Highscore Music

Killed By 9V Batteries – Escape Plans Make It Hard To Wait For Success

Ces trois garçons autrichiens ont décidément un grain. Sur leur site web, on peut lire qu’ils sont en fait plongeurs, ce qui se confirme ensuite dans leurs textes, avant de se décider à être plutôt un écran. Ca a l’air terriblement expérimental et audacieux. Leur musique au contraire est presque conventionnelle : des guitares pop indie qui rappellent parfois les héros des scènes alternatives des années 80 et 90 comme Dinosaur Jr ou My Bloody Valentine. Leur Escape Plans Make It Hard to Wait for Success ne casse pas trois pattes à un canard mais le disque se laisse écouter. C’est tout de même agréable un groupe qui ne se préoccupe pas des nouvelles tendances musicales du marché mais cherche simplement sa voie – avec entrain.

Label - Siluh

Ania et le programmeur – Die Kir(s)che auf dem Kopf

Attention, gros son : beats électroniques, synthés, guitares hurlantes et voix dignes, dans les pires moments, de commentaires hystériques de match de foot. Pourtant le premier album du duo berlino-parisien a quelque chose. Ce « rock machine » dégage une énergie à secouer la léthargie printanière et les textes dadaïstes en diable vous décochent une violente caresse. Ce disque est du pur bonheur, pourvu qu’on aime le vacarme, le chaos et l’anarchie.

Extraperlo – Esperando Nuevas Órdenes

Allez, petit déjeuner continental pour tout le monde ! C’est du moins ce que souhaitent offrir les membres du quartet Extraperlo de Barcelone. A l’écoute du disque, on se voit déjà attablé en Europe du Sud avec un café au lait, des tartines de confiture et des oranges pressées au restaurant de l’hôtel. Des sonorités agréables, paisibles, un peu lounge, un peu latines, un peu indie. Parfois des souvenirs afro-pop reviennent, comme chez tellement de groupes en ce moment. Et parfois la voix du chanteur est un peu discordante avec des intonations trop speedées pour cette mélopée tranquille. Mais l’un dans l’autre, Desayuno Continental reste un disque écoutable, l’été, sous les palmiers.

Label- Mushroom Pillow