Culture

Polonais et Allemands, le maillot de la discorde

Article publié le 12 août 2008
Article publié le 12 août 2008
L’ouverture des frontières dans l’espace de Schengen, c’est aussi le partage des plages. Mais sur une petite île de la mer Baltique, les nudistes allemands choquent la pudeur locale.

©googlemapsLes naturistes ont pourtant toujours fréquenté cette côte. Depuis que la Pologne a rejoint l’espace Schengen, la clôture de barbelé qui coupait l’île d’Usedom, entre Ahlbeck, le côté allemand, et Swinoujscie, le côté polonais, a été enlevée. « Nous pouvons enfin passer de l’autre côté en été et en maillot de bain, sans contrôle de papier ! », se réjouit à ce propos Janusz Zmurkiewicz, maire de Swinoujscie, la ville la plus proche du poste de frontière disparu en décembre 2007. Une seule chose n’avait pas été envisagée : du côté allemand, les plagistes ne portent pas de maillots de bain. Et pour des Polonais très catholiques, cela pose problème.

Des Polonais indignés

Dés les premières températures estivales, les plaintes se sont faites entendre. De plus en plus de touristes, attirés par les plages polonaises jusqu’alors peu connues, se rendent de l’autre côté de la frontière. La présence de nudistes suscite l’indignation, surtout parmi les personnes âgées. « C’est quand même effarant qu’ils prennent le soleil tout nu ! En plus de ça, sans se cacher, sur la plage, aux regards des gens normaux », s’exclame scandalisé Stanislas Borecka, une retraitée de 63 ans de Szcecin qui vient de tomber nez à nez avec des adeptes du Frei Körper Kultur (FKK), le mouvement naturiste allemand. « Qu’est-ce que je dois dire à mes petits enfants maintenant ? C’est la première et la dernière fois que je mets les pieds ici ! »

(basheem/flickr)

« Qu’est-ce que je dois dire à mes petits enfants maintenant ? »

Ce qui choque les uns, n’éveille aucune émotion chez les autres. « Du moment que les nudistes se baignent sur leur plage, ce n’est pas un problème. En plus, nous avons une plage de nudistes juste à côté, à peine 10 kilomètres », affirme Piotr Piskorowski, un commerçant de Swinoujscie. « Et si ça dérange quelqu’un, et bien il n’a qu’à pas passer de l’autre côté ! », poursuit le commerçant. Mais il arrive aussi que des nudistes allemands plongent et se retrouvent par inadvertance sur la plage du côté polonais. Après l’entrée de la Pologne dans l’espace Schengen, les pancartes qui matérialisaient la séparation ont été enlevées. Les plagistes dépassent donc inconsciemment des frontières auparavant très claires. « J’ai déjà vu venir ici des gens tout nus plusieurs fois », raconte Marek, un jeune entrain de s’acheter une glace sur la plage. « La plupart du temps, il repart vite dans l’autre sens. »

Gardien de la morale

Cette question épineuse très localisée pourrait bien avoir des retombées internationales. En effet, parmi les insurgés polonais, on compte Edward Zajac, un député de Swinoujscie qui est surnommé par les habitants du coin « le gardien de la morale ». Pour lui, la présence de nudistes allemands aux abords de la plage polonaise est totalement inacceptable. « C’est quand même complètement fou ! », se défend le député de droite lors d’un conseil municipal. Il attend du maire une forte réaction : « Swinoujscie est composée de 44 îles. On peut raisonnablement en consacrer une à l’accueil des nudistes », a conclu le maire Janusz Zmurkiewicz suivant l’idée d’un des députés.

Malgré cette proposition, Edward Zajac n’a pas du tout l’intention de renoncer. Il a récemment ©mab2413/flickrprésenté un projet de réponse au maire. Maintenant, les autorités compétentes doivent prendre sa réclamation au sérieux, à savoir, déplacer la plage du FKK loin de la frontière polonaise. Et si ce n’est pas possible, couvrir l’espace nudiste d’une protection visuelle afin de protéger le regard polonais d’une choquante rencontre.

« Si c’est vraiment un problème pour certaines personnes, le président polonais prendra sûrement contact avec le maire d’Ahlbeck, aussi tôt que possible, afin que des panneaux soient installés sur la plage nudiste et que les deux espaces soient clairement définis », a renchéri le porte parole de la Ville, Robert Karelus. 

Les naturistes allemands s’amusent de l’indignation de conseillé municipal polonais : « Il est le bienvenu sur notre plage, se moque Horst d’Anklam. Il pourrait voir par lui-même comme c’est cool de prendre le soleil et se baigner nu ! » Ce n’est pas la première fois que le nudisme a provoqué les foudres de la population locale à Swinoujscie. Il y a un an, le chef de la police avait déjà donné une amende à des femmes seins nus sur la plage. Une peine annulée suite à la réaction indignée des médias locaux. Récemment, à Stettin, à environ 100 kilomètres, la police a également forcé deux jeunes filles à remettre leur haut de maillot de bain, alors qu’elles prenaient le soleil dans une zone de baignade. Toutes deux ont été arrêtées pour « troubles sur la voie publique ». Elles n’ont pas accepté d’être interpellées part ces policiers et sont aujourd’hui encore sous le coup de la justice.

L'auteur de l'article, Monika Stefanek, est membre du réseau de correspondants n-ost.