Culture

Playlist de la semaine: Cabu et le jazz

Article publié le 23 janvier 2015
Article publié le 23 janvier 2015

Jean Cabut dit Cabu, un des déssinateurs tués lors de l'attentat à Charlie Hebdo, était aussi un grand amateur de jazz. Une passion qui remonte à son adolescence et l'accompagnait durant ses heures de travail. Nous lui rendons un petit homage avec notre playlist de la semaine.  Ça va swinguer!

« Beaucoup de dessinateurs aiment le jazz. On peut dessiner en écoutant du jazz, ça donne du mouvement aux dessins, il me semble. » C’est ainsi que Cabu décrivait sa passion pour ce style musical lors d’une interview accordée à RTL. Il y dévoilait aussi son admiration pour les grands du genre comme Duke Elligton ou Miles Davis. En son honneur, cafébabel vous a concocté une petite sélection d'airs de jazz européens.

« Fiets » de Three Fall

Le trio allemand, Three Falls, se juche en haut de la Coline du Diable (Teufelsberg en allemand), à Berlin, pour jouer son morceau dans un décor particulier. Comme lieu de tournage, ils ont choisi l’ancien centre d’écoutes de l'Agence Nationale de Sécurité des États-Unis (NSA), construit au début des années 1960 et désormais abandonné. Entre les graffitis et une fresque qui rappelle l’ex-squat Tacheles, le morceau résonne particulièrement bien.

« Le jazz et la Java » de Claude Nougaro 

Un classique interprété par un mythe de la chanson française : Claude Nougaro. « Quand le jazz est, quand le jazz est là…» Une mélodie entêtante inspirée de la chanson « Three ready to go » du quartet américain Dave Brubeck Quartet.

« Cherry » de Krzysztof Komeda

La main du jazzman Kryzsztof Komeda nous entraîne en Pologne et donne vie à « Cherry », un des thèmes de la bande originale du film Le Couteau dans l'eau de Roman Polanski, lui même d'origine polonaise. « On reste en famille », comme ils disent.

« Follia d'amore » de Raphael Gualazzi 

La touche romantique, c’est l’italien Raphael Gualazzi qui l’apporte avec « Folie d’amour » (Follia d’amore en italien). Le titre annonce la couleur, les montées à coup de trompête à chaque refrain font le reste.

Empirical en concert au London Jazz Festival

Le quartet britannique s'est imposé, dès sa création en 2007, comme l'un des groupes les plus représentatifs du jazz expérimental au Royaume-Uni. Depuis, leur agenda s'est rempli de dates de concert à une allure frénétique. Si tu vis à Londres ou prévoit de t’y rendre dans les prochains jours, jette un coup d’oeil à leur programmation.

« Del zoco la soleá » de Jorge Pardo Quarteto

Jorge Pardo a été élu Meilleur artiste de Jazz Européen en 2013. Ce flûtiste et saxophoniste madrilène est connu pour faire fusionner avec une grande habileté sa dispiline musicale et le flamenco. « Pour moi, la meilleure des récompenses c’est de vivre, aimer et faire de la musique », assure Pardo. Pour Cabu, c’était dessiner et faire de l’humour sans censure au rythme du jazz.