Culture

Playlist de la semaine : Au revoir, Sepp

Article publié le 10 juin 2015
Article publié le 10 juin 2015

Après 17 ans de règne, le président de la FIFA Sepp Blatter a démissionné. Sauf que, dans sa lettre de « démission » il n'utilise nulle part le verbe « démissionner », comme l'a signalé le magazine TIME. Voici un rappel musical de ce que ressentent les fans de football à propos du Machiavel suisse.

Angleterre : Declan McKenna - « Brazil »

Comme la plupart des jeunes britanniques de 16 ans, McKenna est actuellement en plein examens du GCSE (Certificat général de l'enseignement secondaire). Ce qui distingue McKenna des autres, c'est son impressionante capacité à écrire et composer des chansons. Après que sa chanson de protestation contre la FIFA « Brazil » a fait le buzz l'année dernière, la jeune carrière de McKenna a décollé. Il a récemment gagné le concours de nouveaux talents au festival de Glastonbury, ce qui veut dire qu'il va jouer sur l'une des scènes principales cet été.

Espagne : Amaral - « Ratonera »

Cette chanson de 2014  pourrait facilement être dédicacée à Herr Blatter. C'est une attaque contre les politiciens corrompus. La chanson commence par : « Je ne sais même pas comment tu peux dormir la nuit / stupide / malhonnête / tu mens plus que tu ne dis la vérité » avant que le refrain n'enchaîne  : « Dieu te pardonnera peut-être, mais pas moi ! ».

Cette vidéo satirique a fait polémique en Espagne, elle présente la classe politique comme une classe sociale désavantagée, touchée par les problèmes qu'elle est, en réalité, supposée régler.

Danemark : Nelson Can - « Troublemaker »

Ok, celle-ci n'a pas grand-chose à voir avec Blatter non plus, ou bien la FIFA ou même le football. Et ce serait bien peu que de se contenter de décrire Sepp et son gang comme de simples fauteurs de troubles (Troublemakers), si on considère la façon dont ils ont exploité à leur profit, et de manière experte, la croissance des droits de diffusion pendant plus de deux décennies.Toutefois, maintenant que la tour FIFA s'effrite, que va bien pouvoir faire Sepp, agé de 79 ans, à la retraite ? Après tout, comme le dit la chanson :  « Les doses quotidiennes de kiffs ne se suffiront plus à elles seules / C'est dur de rester diverti pour longtemps. »

Angleterre : Lily Allen - « Fuck You »

Au festival de Glastonbury de l'année dernière, pendant la coupe du monde au Brésil, Lily Allen pris le temps de dédicacer sa chanson « Fuck You » au seul et unique Sepp Blatter, qu'elle a décrit comme « peut-être l'une des personnes, non en fait, la personne la plus corrompue, irritablement corrompue du monde, putain de Sepp Blatter, salopard. »

Suisse : Gimma - « Sepp Blatter Song »

Notre éditrice allemande Katha prend le relais pour celle-ci : « Mes collègues suisse-allemand m'excuseront mais j'ai beaucoup de mal à comprendre le suisse-allemand du rappeur suisse Gimma dans sa très récente ''Sepp Blatter Song" sortie le 5 juillet. La seule chose que j'ai comprise constitue l'essence même de l'oeuvre : “Mittelfinger an Sepp Blatter – denn das reimt sich auf Motherfucker“ » (« Un doigt d'honneur à Sepp Blatter, parce que ça rime avec Motherfucker »)