Culture

Oscars : and the winner is … l’Europe

Article publié le 22 février 2008
Article publié le 22 février 2008
La crème du cinéma européen s’exporte outre-Atlantique, avec strass et smokings, pour assister, le 24 février, à la 80e cérémonie des Oscars à Hollywood. Suspense…

Sous les crépitements des flashes, les noms prestigieux du 7ème Art fouleront le tapis rouge du Théâtre Kodak de Hollywood, dans la nuit de samedi à dimanche. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le cinéma européen y revient une fois encore dans une forme optimale. Déjà, l’an passé, deux évènements avaient défrayé la chronique : La Vie des autres du réalisateur allemand Florian Henckel von Donnersmark, sur les années Stasi et la prestation d’Helen Mirren, incarnant la Reine Elizabeth II dans le long-métrage de Stephen Frears The Queen, qui remporta l’Oscar de la meilleure actrice. Des comédiens et comédiennes, des réalisateurs européens s’apprêtent à écrire un nouveau chapitre de l’Histoire du cinéma. Et ceci pour le grand bonheur des passionnés de plus de 200 pays. Les nominés sont…

Daniel Day-Lewis, meilleur acteur ?

Déjà entré dans la légende, grâce à des films comme Un dimanche comme les autres (1971), l’adaptation à l’écran du roman de Milan Kundera L’insoutenable légèreté de l’être (1988) ou bien encore dans Gangs of New York de Martin Scorcese, Daniel Day-Lewis est nominé pour son rôle d’ Olbaron dans le film de Paul Thomas Andersons, There will be blood, qui est donné grand favori. Il sera en compétition avec Georges Clooney pour Michael Clayton, Johnny Deep pour Sweeney Todd, Lee Jones pour Dans la Vallée d’Elah et Viggo Mortensen pour Les promesses de l’ombre.

Bande annonce de There will be blood

Marion Cotillard, meilleure actrice ?

Nominée pour son interprétation très convaincante de la légendaire Edith Piaf dans le film d’Olivier Dahan, La Môme, Marion Cotillard a cependant tout à craindre de Julie Christie, inoubliable Lara dans le Docteur Jivago (1965) qui, à 66 ans, s’est mise dans la peau d’une femme atteinte de la maladie d’Alzheimer dans Away from her de Sarah Polley. D’autant plus que la Cotillard a déjà raflé un Gloden Globe, ainsi que le prix de la British Academy of film and television arts (BAFTA). Des récompenses qui, aux yeux des spécialistes, sont autant de handicaps pour accéder à l’Oscar suprême.

Bande annonce de La Môme

Javier Bardem, meilleur second rôle ?

Cet Espagnol de 38 ans crève l’écran, grâce à son personnage, Chigurh, le tueur en série psychopathe coiffé d’une ahurissante coupe à la Mireille Mathieu dans No country for old men des Frères Cohen, un road movie esthétique et brutal d‘après le roman éponyme du Prix Pulitzer, Cormac Maccarthy. Il sera en concurrence avec Hal Hoolbroke pour son rôle de conseiller paternel et ex-vétéran dans Into the wild de Sean Penn, encensé par la critique.

Bande annonce de No country for old men

Sept nominations pour Reviens-moi

Le film de Joe Wright, Reviens moi, adaptation du roman d’Ian Mc Ewan Atonement, avec Keira Knightley et James Mc Avoy, rafle sept nominations. Le film aborde une relation amoureuse triangulaire, sur fond de seconde guerre mondiale. Déjà récompensé lors des Golden Globe en janvier, il devra défendre son titre de meilleur film de l’année face à There will be blood, No country for old men, Michael Clayton et le tout récent film canadien Juno.

Persepolis : meilleur film d’animation ?

Bande annonce de Reviens moi

L’illustratrice Marjane Satrapi et son compère Vincent Paronnaud ont déjà remporté de nombreux succès avec leur Persepolis qui immortalise les souvenirs d’une enfant iranienne en pleine révolution islamique. Et les voilà maintenant pressentis pour les Oscars 2008. Peu de réalisateurs osent s’aventurer à Hollywood dans le plurilinguisme. Julian Schnabel est l’un d’entre eux. Le réalisateur new-yorkais porte à l’écran ce roman autobiographique français qui décrit l’expérience de Jean-Dominique Baudy, interprété par Mathieu Amalric, ancien rédacteur en chef du magazine Elle, paralysé suite à un accident vasculaire cérébral, ne communiquait plus qu’avec son seul œil gauche. Performance cinématographique et… en français !

Bande annonce du Scaphandre et du papillon