Culture

Lost in translation : Sarah Palin et les autres

Article publié le 29 avril 2013
Article publié le 29 avril 2013
Notre continent, si riche en cultures, langues, identités et traditions, l’est également en bourdes en tous genres. Y a-t-il trop de pays aux noms qui se ressemblent ? Il semble que la confusion ait pris le dessus sur certains. 

L’Europe est un petit continent, aux États de faible superficie, aussi petits que ceux qui plaisent à Pep Guardiola. La confusion géographique est à l’ordre du jour, et c’est normal, pensent les clients habitués des bars populaires. En ouvrant le journal sportif Marca, ils se rendent compte que le Real a fait signer tel joueur slovène… A moins qu’il ne soit slovaque, ou bien estonien ? Allez savoir !

Nous avons l’art de donner des noms aux pays, y compris avec des lettres spécifiques à notre alphabet - le « ñ » espagnol est par exemple un vrai casse-tête pour l’abécédaire de n’importe quel autre pays - et évidemment les Européens se sentent perdus. Et si nous nous mettions à créer de nouveaux États, le cauchemar continuerait pour le citoyen moyen qui pense encore que la Macédoine n’est rien d’autre qu’un excellent dessert.

Peut-être que la situation n’est pas grave au point d’atteindre le niveau de Sarah Palin, cette politicienne très conservatrice, égérie du Tea Party américain qui préfère confondre la Russie avec une région de République tchèque, ou encore affirmer que Prague est proche de Téhéran plutôt que d’ouvrir un livre pour vérifier. Mais bon, ce sont des erreurs de gens de droite, je suppose. Le problème c'est qu’en République tchèque, ils en ont assez d’être confondus régulièrement. Fort justement,  ils font ainsi savoir qu’ils ne sont ni la Tchétchénie, ni la Tchécoslovaquie - eh les amis, si vous le pensiez encore, il serait judicieux d’actualiser vos connaissances, le Mur est tombé hein ! - mais bien la République tchèque et même le cœur de l’Europe. Ceux de Bilbao savent bien que chacun est libre de choisir de placer le centre plus au nord ou au sud, en fonction de ses préférences.

Et que pouvons-nous leur dire, à part qu’ils ont raison ? Leur pays est indépendant, ils dominent leur ancien frère slovaque et ils ont même une équipe de football de qualité. Vous vous souvenez de Pavel Nedved ou de Petr Cech ? Eh bien oui, ils sont Tchèques. Pas de confusion s’il vous plaît !

Mais ne croyez pas que le cafouillage s’arrête là. Les Allemands avancent qu’ils sont souvent confondus avec les Néerlandais, « deutsch » est allemand, alors que « dutch » est néerlandais comme dirait Mme Thatcher, qui vient de passer l’arme à gauche. De même, que dire de la Suède et de la Suisse ? Facile de confondre, pas vrai ? Voici un petit conseil, les uns fabriquent des téléphones portables, des meubles à bas prix et des gâteaux aux origines pour le moins douteuse, tandis que les autres abritent les comptes bancaires des ministres du budget. Qu’est-ce qui est plus facile ? Souvenez-vous bien, prenez toujours avec vous un petit guide quand vous allez à l’étranger car bien que nous soyons très européens, personne n’aime être confondu avec le pays voisin !

Photo : avec l'aimable autorisation de (cc)  Random Facto /flickr