Culture

Londres, Berlin et Madrid : valse cinéma en 3 temps

Article publié le 8 juin 2007
Du 8 au 14 juin, Londres accueille la troisième et dernière partie du festival de cinéma ‘Pictures Europe’, qui s’est déroulé simultanèment et successivement sur plusieurs capitales européennes.

A Londres, le festival du 7ème art un peu particulier s'ouvrira sur le film espagnol ’Alatriste’. Le casting est on ne peut plus européen: le Danois Viggo Mortensen -déjà vu dans la trilogie du ‘Seigneur des Anneaux’- interprète le rôle principal, donnant la réplique à une star espagnole, l’acteur Eduardo Noriega. L'intrigue se déroule durant la sombre période de l’Inquisition et raconte le retour de guerre de Diego Alatriste, un soldat décu par la violence de son pays qui décide de devenir mercenaire.

Promouvoir le cinéma européen

Avec des projections à Berlin et Madrid, c’est la première fois qu’un festival de cinéma est organisé quasiment simultanément dans trois pays différents. Dans leur sélection, les organisateurs ont exclusivement privilégié des long-métrages issus du Vieux Continent. Une manière d’aider une production cinématographique européenne qui peine à s’imposer sur les écrans noirs, contrairement aux produits ‘made in Hollywood’ qui, avec leurs effets spéciaux et scénarios prévisibles suscitent toujours l’enthousiasme des spectateurs.

‘Picture Europe, le meilleur du cinéma européen’ a été lancé par l’European Film Promotion (EFP), une association créée il y a 10 ans afin de promouvoir et exporter le cinéma européen, avec le soutien de la Commission européenne et de nombreuses autres structures.

L'événement dure depuis près de deux mois durant lesquels le public peut accéder à plus de 25 films projetés en version originale à Madrid, Berlin et Londres. Le tarif des séances ? 4 euros. Dans certains cinémas, comme le ‘Princesa y Roxy’ à Madrid, ‘Cinestar’ à Berlin ou le ‘Curzon Soho’ à Londres-, des acteurs et réalisateurs nationaux présentent au public les succès européens de l’année passée.

Festival ou foire ?

Jusqu’à maintenant, le seul festival de cinéma européen qui avait réussi à s’exporter au-delà des frontières du continent était le Festival de cinéma européen de Séville qui se déroule en novembre dans la capitale andalouse.

Mais le ‘Picture Europe’ entend cultiver une philosophie différente de celle de son homologue espagnol : il ne s’agit pas de décerner des prix ou d’accueillir de grandes stars mais bel et bien d’ « exposer » le cinéma. Seuls des films européens sont projetés. Pas de prix donc pas de perdants.

L’édition de ce festival à Madrid en avril a rencontré un véritable succès. La projection du film Ein Freund von mir (« Un Ami à moi »), du réalisateur allemand Sebastian Schipper, a notamment reçu un accueil enthousiaste d’une salle bourrée à craquer de spectateurs espagnols, public pourtant réputé peu démonstratif. Avec Daniel Brühl dans le rôle principal, entouré de la même équipe que celle de ‘Goodbye Lenin !’ et ‘Cours, Lola, cours !’, ce long métrage raconte l’histoire de deux amis, l’un obsédé par sa carrière professionnelle, l’autre par le souci de s’amuser un maximum.

Au programme, à Londres

Parmi les films projetés lors du passage du Festival à Londres du 8 au 14 juin, les spectateurs pourront apprécier la version danoise de ‘Bridget Jones’, intitulée ‘Nynne’, le terrifiant ‘Dead in Three Days’ ou l’intimiste ‘Little Secrets’. Enfin, le film roumain ‘Love Sick’ n'hésite pas à parler de l’homosexualité et de l’inceste quand ‘Shnitzel Paradise’ aborde le sujet délicat de l'intégration. De quoi divertir mais aussi faire réfléchir.