Culture

Les gros seins et les saintes expressions

Article publié le 11 août 2010
Article publié le 11 août 2010
C’est bien connu, la poitrine est de tout temps un objet de fascination et de représentation de la femme dans la culture européenne. Instrument d’enchantement, le sein a aussi une fonction nutritionnelle puisque l’individu s’y allaite à la naissance. Mais à défaut de sustenter l’homme après le couffin, il continue de nourrir ses inspirations.
Et lorsque la poitrine dépasse le cadre de son imagination, il s’ébahit tout à coup. Perd ses mots. Et tire la langue.

Pourtant, le souffle créateur de l’homme retombe bien à plat quand il s’agit de décrire une poitrine abondante. Surement animées par l’aspect nutritif du sein, les références à l’alimentation sont monnaie-courante en Europe. En Italie, c’est carrément le rapport au lait qui prévaut : « Ha una latteria sotto il reggiseno » (« elle a une usine à lait »). En Espagne, on va aussi droit au but comparant la poitrine à l’un des plus grand fruits du marché : « tiene un buen par de melones » (« elle a une bonne paire de melon »). Mais suite à une petite polémique, les Espagnols préfèrent désormais prendre en compte la personnalité féminine avec « tiene una gran pechonalidad » (un mix entre personnalité et « pecho », les seins). On s’arrange comme on peut…

En Allemagne et en France, c’est plutôt l’aspect architectural que l’on retient. Le Français dira « il y a du monde au balcon » pour l’édifice qu’une grosse poitrine laisse pressentir. L’Allemand, plus brutal, profèrera quant à lui « il y a beaucoup de bois devant la baraque » ( « Sie hat viel Holz vor der Hütte ») . Peut être pour la chaleur qu’une paire de sein procure…

En Angleterre, mieux vaut rester gentleman car « boob » (« sein ») signifie aussi « idiot ». Et paraît-il que l’on entend souvent dire, quand la langue fourche, de David Cameron qu’il « se rend idiot » (« make boob of himselve »).

A ceux qui pensent que les gros seins laissent de marbre, une information iranienne souligne que les décolletés provoquent des tremblements de terre. Sinon, une étude scientifique tente de prouver que le fait regarder des seins étend l’espérance de vie. Comme quoi, les gars, soyez sains, mangez des seins…

Photo : Une ©Henning Studte ;Vidéo : arven979/You Tube