Culture

Le silence est d'or

Article publié le 20 février 2008
Article publié le 20 février 2008

Les rois du pétroles qui en parlent le plus, en auront sûrement le moins. Les négociations vont bon train autour de la pipeline Nord Stream qui devrait parcourir la Russie, puis la mer Baltique, vers l'Union européenne en s'échouant en Allemagne. Les pays européens, rassemblés autour de la table pour en définir le tracé, feraient mieux de se souvenir du très ancien proverbe égyptien « si la parole est d'argent, le silence est d'or » avant de se jeter à l'eau. Cette expression, d'abord utilisée en Angleterre dans les années 1830, a également séduit les Polonais : « mowa jest srebrem, milczenie zotem » et leur gouvernement, qui n'imagine guère de polluantes plate-formes pétrolières envahir leur mer.

La réaction russe, elle, tient en une phrase : «  : ,  » qui signifie littéralement que « les mots sont comme des flèches. Quand ils partent, tu ne peux plus les rattraper ». Comme le disent aussi les Anglais dans l'expression « un mot prononcé appartient au passé », « a word spoken is past recalling ». De quoi agacer des Polonais qui se souviennent encore des 35 000 tonnes d'armes chimiques qui ont échoué au fond de leur mer Baltique après la Seconde guerre mondiale ! Des déchets qui appartiennent au passé : une fois coulés, point récupérés.

La réplique lituanienne n'a pas tardé : « Un mot qui fuse comme une flèche vous revient comme un taureau », répondent-ils aux Russes avec humour (« žodis žvirbliu išskrenda, jauiu sugržta »). Quant aux responsables allemands, ils ne pipent mot et leurs projets pour cet oléoduc de la discorde, est « entouré de silence », « sich in Schweigen hüllen ». Souvenez-vous que les « idiots parlent alors que les grands esprits observent » comme le dit la sage expression allemande « ein Narr spricht, der Kluge denkt ».

Les Espagnols, un peu en recul, embrassent les moeurs allemands : « el que calla, otorga » s'exclament-ils (« ceux qui restent silencieux, approuvent »). Ajoutant ensuite comme un conseil : « Ne parle pas si ce que tu vas dire n'est pas aussi beau que le silence », « no hables si lo que vas a decir no es más hermoso que el silencio ».

Les Italiens eux pensent que « le beau silence ne peut être écrit », « un bel tacer non fu mai scritto ». Malheureusement pour nous, les dégâts environnementaux des pipelines et du pétrole ont déjà été écrits, bel et bien gravés dans le marbre. Alors qu'on attend les dernières nouvelles de cette Nord Stream, laissons le dernier mot aux Turques : « Bin düün, bir konu », conseillent-ils. « Parle après avoir entendu 100 fois et réfléchi 100 fois ».