Culture

La playlist macho de la semaine

Article publié le 26 septembre 2014
Article publié le 26 septembre 2014

Si Emma Watson a réussi à éveiller les consciences avec son discours sur l’égalité des sexes, il sera probablement très difficile de convaincre une grande partie de l’industrie musicale européenne. Parce que le machisme paie, voici une flopée de musiciens qui continueront à faire la sourde-oreille concernant la parité. 

Donatan – « Cleo"BRAĆ" gośc.Enej »

En plus d’être carrément inaudible, le groupe polonais Donotan verse dans le n’importe quoi quand il s’agit de monter des clips. Ici, on assiste à une sorte de banquet improvisé dans une étable avec une fille qui chante en mangeant des cornichons, un accordéoniste beurré et des cagoles en mini-short qui lavent des tracteurs à l’éponge.

Die Ärzte – « Manchmal haben Frauen »

Si on ne comprend pas l’Allemand, difficile de voir le mâle dans ce morceau. Die Ärtze traîne son spleen sur une ballade tranquille et en apparence inoffensive. La vérité, c’est que le refrain est quasiment un hymne à la violence domestique : « parfois les femmes aiment bien se prendre des coups ». Et comme la chanson  ne comporte quasiment pas de couplet, le refrain est aussi lancinant qu’une pub pour le Mercurochrome. Probable que l’ironie soit ailleurs. Dans ces femmes qui participent à un concours de bodybuilding ?

Benny Benassi – « Satisfaction »

C’est un peu con à dire mais tous les enfants de la génération Y équipée d’un téléviseur ont vu le clip de Benny Benassi. En 2002, « Satisfaction » tourne en boucle sur les chaînes musicales c’est triste à dire mais l’artiste a réussi à conquérir les cœurs, avec un marteau-piqueur.

Tacabro – « Tacata »

La folie des campings. En 2011, le duo de DJ sicilien pond un hymne et un concept, le Tacata, version beauf et sexiste de La Macarena. 83 millions de vues et autant d’oreilles cassées. 

The Beatles – « Getting Better »

Dans la musique, il y a une science exacte : tout le monde aime les Beatles. Pourtant, ce morceau composé par le duo Lennon/Mc Cartney pourrait faire pâlir plus d’une femme quand on entend les Fab Four chanter : « J’étais cruel envers ma femme / Je la frappais et je la gardais loin des choses qu’elle aimait ». Dans une interview accordée à PlayboyJohn Lennon avouait même être un homme violent. Give parity a chance.

Michel Sardou – « Elle vit toute seule »

Michel Sardou aime bien peindre le portrait de la gente féminime. Après avoir chanté la femme des années 80 qui l’était « jusqu’au bout des seins », le sexagénaire commet en 2010 un album qui a pour prétention de décrire la femme moderne. Être une femme 2010 explique que « les femmes sont des hommes à temps plein » et qu’elles manquent d’implication dans leur vie amoureuse. Condensé de sociologie machiste : le titre « Elle vit toute seule ».