Culture

Jukebox berlinoise: Young Magic

Article publié le 17 août 2014
Article publié le 17 août 2014

Comment décrire le son de Young Magic ? Pensez à des rythmes qui planent et des percussions psychédéliques. Ou aucune de ces choses… Ce qui rend ce jeune groupe tout droit sorti de New-York si spécial, c’est sa mélodie sophistiquée et aux multiples facettes. Curieux ? Restez à l’écoute du Juke-box Berlin.  

Après tout, New-York est peut-être un endroit magique. Au moins, la ville semble avoir donné naissance à des groupes talentueux. C’est quand le musicien australien Isaac Emmanuel est venu à Brooklyn, qu’il a commencé à suivre ses propres instincts créatifs. En 2010, après qu’il ait rencontré le chanteur indonésien et australien Melati Malay, son projet solo s’est transformé  en ce qui constitue aujourd’hui Young Magic. Le groupe se décrit volontiers comme un « jumelage acoustique », qui vagabonde entre les pays, les sons et les paysages musicaux. En 2012, ils ont enregistré leur premier album Melt pour Carpark Records et ont réalisé une tournée en Amérique, en Europe, au Japon et en Australie. En février 2014, le groupe a lâché son second album Breathing Statues, enregistré à New York, au Maroc, en France, en Australie, en Islande et en République Tchèque. Isaac et Melati représentent le noyau dur de Young Magic, mais ils ont également joué et enregistré avec bon nombre de batteurs. A l’heure actuelle, le groupe effectue sa tournée en Europe aux côtés de Daniel Alejandro Siles Mendoza, un percussionniste bolivien.

Young Magic, "Sparkly" tiré de l'album album Melt (2012). 

En bons globes trotteurs qui se respectent, les membres de Young Magic sont plus qu’heureux de passer du temps à Berlin quand leur emploi du temps le leur permet. Le lundi 4, ils ont joué à Badeschiff et ont fini leur prestation en compagnie d’un beau soleil ambré, derrière les bâtiments jouxtant les bords de la Spree. Nous avons parlé à Isaac Emmanuel pour tenter – un peu – de percer ce mystère musical.

Cafébabel: Young Magic: que se cache-t-il derrière ce nom ?  

Avec le temps, un nom peut se prendre lui-même en charge si tout ce passe bien, et perdre ainsi son sens littéral. Ce nom-là m’est apparu en rêve il y a des années, je ne pouvais pas m’en débarrasser.

Young Magic, "Fall In" tiré de l'album Breathing Statues (2014).

Cafébabel: Quel est l'ingrédient miracle pour réussir un show ?

Il ne s’agit pas d’un détail, tout doit venir au même moment : le cadre, le public, la qualité du son. Souvent, tu ne réalises même pas où tu es avant que le show se termine. Et généralement, c’est bon signe.

Cafébabel: Qu'est-ce-qui est le plus important, musique ou paroles ?

La musique. C’est le premier langage que l’on utilise quand on créé – les paroles suivent de près.

Cafébabel: que penses-tu de Berlin ?

C’est une ville au cœur d’un changement constant, rapide et global. Ca fait du bien : c’est un bel endroit pour essayer de nouvelles choses et créer. J’apprécie aussi l’absence de règles strictes ainsi que les conversations passionnantes que je peux avoir avec les gens d’ici. 

Young Magic, You With Air (2012). Plus de sons électro sur ce lien here: http://youngmagicsounds.com/

CAFÉBABEL BER­LIN HAS TURNED ON THE JUKE­BOX

Marre des playlists de Spotify ? A partir d’avril 2014, nous te présenterons à de jeunes musiciens et DJs de Berlin qui auront toujours le chic pour te surprendre. Check out the juke­box! Plus de titres et de playlists sur Face­book et Twit­ter.