Culture

Ibrahim Maalouf : la trompette de la destinée

Article publié le 16 décembre 2015
Article publié le 16 décembre 2015

Dans une poésie au charme doux, tirée de l'air du temps, le musicien franco-libanais joue pour nous, nos peurs, nos lenteurs amoureuses, nos convictions.

Ibrahim Maalouf prédicateur, tire la sonnette d’alarme en dessinant, dans son dernier clip qui reprend un morceau de Beyoncé « Run The World », l’esquisse d’un monde en 2027 où les personnes différentes sont des parias, selon un sombre ministère des Origines. S’ensuit alors une réconciliation entre ordre établi et dissidence enivrante. Malgré sa prophétie inquiétante le message se tinte d’optimisme, nous envoûte au rythme de sa trompette. Dans ce fantasme la société civile, l’humain, les sentiments auront raison d’un monde ségrégé, manichéen et dénaturé.