Culture

francés ha : La vie en une danse

Article publié le 13 août 2013
Article publié le 13 août 2013

Si vous n'avez pas encore été voir ce film, courez vite dans la salle la plus proche, cette tranche de vie new-yorkaise vous séduira en deux temps, trois mouvements !

Francés, c'est le nom de l'héroïne.

Blonde, grande, un peu maladroite et surtout hilarante, Francés est une apprentie danseuse de 27 ans, installée à New-York avec sa meilleure amie, Sophie. Colocs, totalement fusionnelles (tellement que ça en est même un peu étrange), elles sont « une même personne avec des cheveux différents »

Je vous entends déjà râler...« Encore un film de nanas ! ». Pas du tout jeunes gens, ou plutôt pas que ! Si les protagonistes sont bel et bien des filles, leur histoire, très en phase avec les difficultés du monde actuel et les aspirations de la Génération Y, saura tous vous conquérir. Entre désir de réussite folle et doutes existenciels quotidiens, Francés oscille. Ses maladresses sont attachantes, ses rêves enthousiasmants et ses échecs, un peu les nôtres... Bref une nénette tout à fait attachante !

Un bon film, c'est aussi de belles images. Et Francés Ha est à la hauteur, avec une esthétique bien particulière. Filmé en noir et blanc, intimiste, mêlant subtilement plans d'ensemble aux airs de BDs et portraits rapprochés introspectifs, Francés Ha est un bel objet cinématographique. Cela aurait pu être tourné hier ou aujourd'hui, peut-être est-ce dû au noir et blanc, toujours est-il qu'une certaine atemporalité plane sur le films et lui confère une ambiance particulière. On y sent parfois des inspirations venues tout droit d'un Woody Allen, on s'y sent aussi un peu chez soi. Voir Francés Ha c'est comme faire une pause dans son canap' et voir sa vie se jouer.

Cette comédie, un brin tragique parfois, résonne fortement en nous. On y retrouve nos folies, nos échecs et nos aspirations. Seul bémol, on ne voit finalement que très peu New-York...