Culture

Découvrir l’Europe en train

Article publié le 12 août 2008
Article publié le 12 août 2008
InterRail existe depuis plus de 30 ans mais reste l’un des moyens les plus populaires pour visiter l'Europe. D’ailleurs, l'offre augmente et des trains permettent même d’assister aux plus grands festivals d'Europe.

Après avoir quitté le quai de la dernière gare, le train parcourt rapidement la campagne. Le paysage estival que tu aperçois par la fenêtre change lentement, en douceur. Ton sac à dos est encombrant et tes pieds font mal. Tes compagnons de voyage, infatigables, continuent à parler alors que tu profites en silence du voyage. Voilà les sentiments qui animent l'esprit d'InterRail : une expérience unique et adaptée à la jeunesse pour découvrir l'Europe en liberté.

L'Europe prend le train

Pour ceux qui ne le savent pas encore, InterRail est l'un des meilleurs moyens, et aussi le plus économique, pour voyager sur le Vieux continent. Un billet de train à durée limitée permet de voyager dans près de 30 pays et plus de 40 000 gares. Ce système est né en 1972, à l'occasion du 50e anniversaire de l'Union internationale des chemins de fer. À la suite de la chute du mur de Berlin, l'ouverture des frontières vers les pays de l'Est, puis l'élargissement de l'Europe, ont rendu nécessaire une réorganisation du réseau InterRail. Et en 2005, la communauté a inclus un nouveau pays : la Bosnie-Herzégovine.

Chacun cherche son pass

Cette année, quelques nouvelles options tentent d’innover un système déjà bien rodé : le Global Pass et One Country Pass. Le premier est utilisable auprès de toutes les sociétés de chemins de fer nationales et de quelques-unes des sociétés de chemins de fer nationales privées parmi ces 30 pays. Plusieurs périodes de validité sont disponibles : de 5 à 10 jours à 1 mois. Le One Country Pass est en revanche le meilleur choix pour visiter un seul pays européen, qui n’est pas le votre bien sûr. Sa période de validité est d'un mois, et les prix varient en fonction du nombre de jours de voyage (de 3 à 8 sur la période d'un mois). 

(Kheng Guan Toh)Avec le Global Pass, il vous en coûtera 159 euros pour un billet de 2ème classe valable 10 jours pour les voyageurs jeunes (âgés de moins de 26 ans), et jusqu'à 809 euros pour 1 mois de voyage sans interruption en première classe, pour les voyageurs adultes (plus de 26 ans). En ce qui concerne le One Country Pass, chaque pays adopte des tarifs différents, qui varient en fonction des jours d'utilisation, avec un maximum de 30 jours. Les tarifs vont de 32 euros pour un voyage tarif jeunes en 2ème classe en Turquie, valable jusqu'à 3 jours de voyage en 1 mois, à 309 euros pour un voyage tarif adulte en 1ère classe en Autriche, pour 8 jours de voyage en 1 mois.

De festival en festival

Les pass InterRail peuvent être utilisés exclusivement par les résidents européens et turcs. Mais pour les autres, tout n'est pas perdu : l'Euro Rail Pass a été inventé en 1959 et permet de visiter 20 pays d'Europe. Il est émis par le groupe Eurail, qui gère également InterRail. Il s’agit de tarifs spéciaux pour des manifestations qui se déroulent en Europe. Ainsi, vous pouvez vous rendre à l'Expo Zaragoza de Saragosse, au Sziget Festival de Budapest, à la fête de la bière de Belgrade ou au festival de Salzbourg. Grâce à votre billet Euro Pass, vous avez droit à des entrées à prix réduits pour pratiquement toutes les manifestations culturelles auxquelles vous pouvez vous rendre en train.

Cette année, pour la troisième fois, l'Eurail a également soutenu un projet proposé par l'association italienne Viaggi e Libertà, le Glocal Forum, en collaboration avec l'Union européenne, appelé Rail for Peace. Il s'agit d'un projet permettant aux jeunes du Kosovo, de Bosnie-Herzégovine et de Serbie de rencontrer leurs compagnons européens et de voyager avec eux pour découvrir l'Europe.

Dans tous les cas, les rangs des adeptes d'InterRail continuent de grossir, comme en témoignent les nombreux blogs de passionnés qui racontent leurs expériences et donnent des conseils et astuces. Par exemple, le site interrail.experience.free.fr offre un panorama des escroqueries et autres détails à ne pas perdre de vue dans différents pays, de la Grèce à l'Italie et de l'Autriche à la Slovaquie. S'il y a une chose à ne pas oublier, c'est d'emporter les boules Quiès. Attention aussi à la fatigue qui rend plus vulnérable aux vols. Il ne vous reste plus qu'à aller préparer vos sacs à dos et à vous rendre à la gare la plus proche. L'Europe vous attend.

Traduction : Charlotte Monnier/révision : cafebabel.com