Culture

Comment l’allemand peut-il séduire les jeunes ?

Article publié le 27 janvier 2016
Article publié le 27 janvier 2016

Malgré tous les efforts déployés par le gouvernement français, rien n’y fait. La langue allemande souffre d’une image anthracite au profit des langues du sud, vectrices de soleil et de fiesta. Pourtant, dans les manuels de classe l’Allemagne aurait bien plus à offrir que les grosses berlines, le travail bien fait et la guerre 14-18. Alors, avec quoi draguer les élèves ?

Après avoir sérieusement menacé l’existence des classes dites « bilangues », le ministère de l’Éducation nationale réclame désormais un « effort exceptionnel en faveur de l’allemand ». La matière aurait du mal à séduire les élèves qui préfèrent rouler les r de l’espagnol. Pire, la langue de Goethe ne parviendrait pas à se libérer de stéréotypes que l’on associe (trop) souvent à la guerre, aux saucisses et à un accent de brute. Pourtant, une multitude d’éléments pourrait rendre à l’Allemagne l’image qu’elle mérite. Exposé à destination des profs.

L’Allemagne n’est pas un pays d’usines à moteur. En Europe, Berlin, c’est la ville du cool. « Pauvre mais sexy », la capitale truste toutes les premières places des classements où il fait bon-vivre pour les jeunes. Haut-lieu de la création artistique et de la fête, Berlin continue d’inventer des projets géniaux et baptisera peut-être une rue David Bowie dans l’un de ses meilleurs quartiers. Organisez un voyage scolaire.

On vous lâche que le charbon allemand pollue ? Répondez-leur que la Ruhr a inauguré les 5 premiers km de ce qui pavera la première autoroute à vélos du pays. Cette piste large, éclairée, sans feux, carrefours, ni voitures devrait relier dix villes et quatre universités sur une distance totale de 100 km. Le projet permettrait de réduire la circulation de 50 000 voitures par jour et d’enterrer un peu mieux le scandale Volkswagen. Montez votre équipe de tandem pour le tournoi UNSS.

L’Allemagne produit des best-sellers, promeut sa jeunesse et brise des tabous. Le tout en même temps. En 2014, une jeune étudiante en médecine de 24 ans, Giula Enders, a publié un livre qui s’est vendu à plus d’un million d’exemplaire. Le sujet ? L’intestin. Aujourd’hui, Le charme discret de l’intestin est traduit en 30 langues différentes. Et a réconcilié des millions de personnes dans le monde avec un organe mal-aimé. Vos élèves auront enfin une bonne raison d’aller aux toilettes. 

En 2016, on fait toute une histoire sur la façon dont l’Allemagne traite les réfugiés après l’affaire des scandales sexuels de Cologne. Mais c’est oublier qu’en 2015, le pays a donné naissance au mouvement Refugee Welcome, que deux étudiants berlinois - Mareike et Jonas – ont créé le « Airb’n’b pour les réfugiés » et que des milliers de Munichois ont accueilli les migrants avec des peluches et de bonnes choses à manger. Offrez-leur les deux au prochain goûter de classe. 

Si les délices de la gastronomie allemande ne sont pas beaucoup partagés sur les réseaux sociaux, le pays sait préserver sa nourriture. L’Allemagne est le paradis du Food-Sharing, qui vise à lutter contre le gaspillage alimentaire. Lancé en 2012, le site dédié au concept revendique désormais près de 100 000 membres. Faites enfin de la cantine un lieu de partage. Et invitez Raphael Fellmer, initiateur du projet, au dessert. 

Comment donner envie à une classe de quatrième de s’intéresser au cinéma allemand si ce qu’on met en avant s’appelle Derrick ou Rex, chien flic ? Séduisez-les avec Diane Krüger ou Til Schweiger, le Brad Pitt teuton. Dites-leur que l’acteur génial qui joue dans Inglourious Basterds, Rush, Un Homme Très Récherché et le dernier Captain America s’appelle Daniel Brühl. Faites-les penser avec les films de Fatih Akin. Et collez-les devant l’excellente série Deutschland 83 bon sang !

Bande-annonce de Deutschland 83 de Anna et Joerg Winger.

N’hésitez pas aussi à faire valoir Helene Fischer (Britney made in Germany), Jürgen Klopp (entraineur de football-champagne), Charlotte Roche (auteure de l’intime), Manuel Möglich (Yann Barthès allemand), Nina Hoss (grande actrice), le curry-würst, la bière, les döner kebabs et les gestes rassurants.