Culture

Au Diable Vauvert !

Article publié le 27 février 2008
Article publié le 27 février 2008

Certains terroirs semblent si isolés qu’une villégiature peut vite y tourner au cauchemar. Les Français maudissent de tels bleds perdus en s'exclamant : « Au diable Vauvert ! », évoquant involontairement un lieu-dit parisien célèbre au Moyen-âge.

Des moines des environs y effrayaient les esprits en racontant de prétendues apparitions du Malin. Fort urbanisé depuis, ce coin de cambrousse garda longtemps sa réputation sulfureuse, avant qu'on y construise, au 17e siècle, l’Observatoire, le point de passage invisible du méridien zéro.

Ce titre lui fut ravi par un autre de ces patelins paumés, que les Anglais qualifient de « one horse-town », un bourg « à cheval unique ». Le hasard voulut qu’il s’agisse aussi d’un « vert vallon », un « greenwich » situé au milieu de nulle part. A savoir, si l’on en croit les Finlandais, « derrière le dos de Dieu » comme le dit l'expression « Jumalan selän takana ».

Or, si dans l’ombre du Créateur, les Roumains pensent que le diable fait la fête ( « la dracun praznic » ), les Ibères localisent son pandémonium introuvable au cinquième cercle de l’enfer : « Estar en el quinto infierno ». Là où, selon les Lusophones, Judas perdit ses bottes ( « Onde Juda perden as botas »).

Pour les Allemands, autant partir à « Buxtehude » comme dans l'expression « nach Buxtehude fahren ». Loin d’être un pays imaginaire, cette charmante ville de Basse Saxe existe bel et bien. Sa sage devise s'accompagne de l'emblème du lièvre bondissant. S’empresse-t-il ainsi d’atteindre un terrier oublié de Dieu, « ein gottverlassenes Nest » où lui et le renard, tout deux éreintés après une course folle, se disent enfin bonne nuit (« wo sich Fuchs und Hase gute Nacht sagen »).

Retrouvez toutes les expressions dans leur langue originale :

Français: « Au diable Vauvert! »

Anglais: « one horse town »

Finnois : « jumalan selän takana »

Espagnol : « Estar en el quinto infierno »

Portugais : « Onde Juda perden as botas»

Allemand : « nach Buxtehude fahren»

« wo sich Fuchs und Hase gute Nacht sagen»